Connect with us

Au delà du Périphérique

Les services sociaux interviennent après qu’un couple a décidé d’appeler son enfant Bernard

Après avoir récemment mis au monde leur premier bébé, Emilie et Pierre font maintenant face à des problèmes avec les services sociaux pour avoir donné un prénom « inacceptable » à leur enfant.

Publié le

 mar 

« Notre aventure a commencé pleine de joie et de positivité, et maintenant on est en pleine galère judiciaire pour soi-disant maltraitance », témoigne la jeune maman du petit Bernard, dont le prénom risque de devoir changer si les services sociaux gagnent leur bataille.

Selon le gouvernement, « la protection de l’enfance vise à garantir la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant, à soutenir son développement physique, affectif, intellectuel et social et à préserver sa santé, sa sécurité, sa moralité et son éducation. » Cela veut-il dire qu’Emilie et Pierre ont commis une faute grave en donnant un prénom archaïque et inesthétique à leur bébé ? Le jeune couple est-il coupable de maltraitance psychologique ? Malheureusement, ce qu’ont fait Emilie et Bernard est très probablement dans le cadre de la loi.  

« Personnellement, cela ne me traverserait jamais l’esprit de faire subir une telle chose à mon nouveau-né », explique Aurélie Toussaint, avocate d’enfants. « Cela marque son identité à jamais et cela peut influencer son succès au travail et dans sa vie romantique, et il s’agit donc d’un risque énorme, et c’est pour cette raison que ce qu’a fait ce jeune couple est complètement irresponsable », poursuit-elle. « Néanmoins, une telle ignominie est parfaitement légale. »

Si le couple se tirera certainement sain et sauf de cette situation délicate, Emilie et Pierre risquent maintenant de la prison ferme pour avoir appelé leur chien « Saucisse. »

Image par Victoria Model de Pixabay

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés