Les ophtalmos américains demandent à JJ Abrams de réduire l’utilisation des flares dans ses prochains films

29 Publié le 05/03/2013 par La Rédaction

Los Angeles – Alors que JJ Abrams est annoncé pour réaliser le prochain épisode de Star Wars et avant la sortie en juin de Star Trek, la très officielle association des ophtalmologistes des Etats-Unis a demandé au réalisateur de stopper ou réduire l’utilisation des flares dans ses films. Une affaire de santé publique selon l’association.

Los Angeles – Alors que JJ Abrams est annoncé pour réaliser le prochain épisode de Star Wars et avant la sortie en juin de Star Trek, la très officielle association des ophtalmologistes des Etats-Unis a demandé au réalisateur de stopper ou réduire l’utilisation des flares dans ses films. Une affaire de santé publique selon l’association.

Effet de style ou risque sanitaire

Effets de style typiques du cinéma  des années quatre-vingt, le flare – ou lense flare – connaît une seconde jeunesse sous la patte du jeune réalisateur JJ Abrams qui l’utilise à foison dans tous ses films. Avec la prochaine sortie de Star Trek et les projets des prochains Star Wars, une association américaine d’ophtalmologistes a publiquement demandé au réalisateur de « réduire ou de cesser son recours abusif à ce procédé dit du flare ». Selon l’association, qui a présenté hier les résultats de son étude, cet effet aurait des conséquences directes sur la vue des spectateurs.

« Baisse de la vue, attaques directes et violentes de la cataracte, épilepsie, conjonctivite ». La liste est longue pour cette association qui assure avoir recensé plusieurs centaines de cas à travers tous les Etats-Unis. « Il ne s’agit pas seulement d’incidents isolés. Il faut prendre en compte les milliers de personnes qui n’ont jamais osé consulter ou ceux qui n’ont pas pensé qu’il y avait un lien de cause à effet et qui continuent de regarder les films » a expliqué  Michael Robinson, président de l’association lors de la conférence de presse.

Selon lui, le flare, sous couvert d’effet esthétique, attaque directement la cornée de l’oeil et le rend vulnérable. « L’œil est ébloui en permanence, il n’arrive pas à doser correctement la lumière qu’il reçoit. Nous avons constaté que parfois, dans les films de Mr Abrams, on pouvait dénombrer jusqu’à 10 flares d’affilée. Imaginez les dégâts ». L’association suggère en outre d’encourager le port de lunettes adaptées pour permettre de mieux gérer ce problème. Dans l’immédiat, ni le réalisateur, ni les producteurs des films concernés n’ont réagi à ces accusations.

La Rédaction

Illustration: Gage Skidmore / Wikicommon

Publicité
Publicité

29 avis éclairés

119

Mr Pipeau 14/12/2015

De nombreux spectateurs se plaignent très souvent d’être trop éblouis par ses films.

117

Le Brebis Galleux Blog 20/09/2013

MARRE DE CES JUIFS QUE VOUS NOURRISSEZ EN ALLANT VOIR LEURS MERDES !
LE BREBIS GALLEUX BLOG

119

The US society of ortthography enthousiasts 13/06/2013

Dear Redaction, here at the USSOE, we couldn’t avoid noticing a spelling mistake : the correct orthography is « lens flare », not « lense flare ».
According to a recent study : wrong spelling can lower the visual acuity of readers.

Kind regards

138

Euh... 12/06/2013

Excusez mon ignorance mais le flair a-t-il quelque chose à voir avec le sexe à piles ?

    119

    DELOURS 13/09/2013

    En fait, oui et non, tout dépend de la pile ! Avec des piles au lithium, on est moins aveuglé par le flair, et on retrouve son appétence pour les sexe à pile-poil.
    Quant aux lentilles recommandés par mes confrères (conflairs?) ophtalmo uS, n’oublions pas qu’elles provoquent des flatulences non seulement particulièrement désagréables dans une salle de cinéma, mais qui, par les larmes qu’elles générent, le spectateur et ses voins directs empêche de voir tous les flairs du film, et donc d’en profiter.
    Bon, c’est pas tout, mais j’ai une mongolflaire à gonfler !

132

Zart 17/04/2013

En fait, tout ça, c’est la faute des frères Lumière.

129

Wasp the Bee 07/03/2013

Bof… Depuis que Dany Boon est annoncé dans le prochain Batman… Est-il si important de perdre la vue?

127

lebenzi 06/03/2013

Mensonges et calomnies!
l’esthétisme due au flaire ne peut se faire au détriment d’une cause de santé publique quand l’on sait tous que les symptômes oculaires décriés sont le plus souvent due à une autre affaire en cours tout aussi sordide et dont les médias ne veulent rien laisser filtrer:http://www.bilboquet-magazine.fr/affaire-des-yeux-qui-piquent-debut-du-proces-dop/
je suis persuadé que les ophtalmos américains n’avaient pas cette info!

113

Texto Stérone 05/03/2013

N’est-il pas dangereux pour les yeux de laisser un avis éclairé ?

123

coulante man 05/03/2013

…ce qui expliquerait la fois ou j’ai saigne des yeux quand j’ai eu la malencontreuse idee de regarder Twilight et ses vampires scintillants!
Tout s’explique.

111

danjean 05/03/2013

Je connais bien cette question et je suis très heureux qu’on en parle enfin. J’ai commencé à multiplié les conjonctivites il y a deux ans (après un ou deux jours de répis, elle reprenait sans cesse, malgré les traitements). Après avoir consulté 4 ophtalmos, sans résultat, j’ai consulté une spécialiste des troubles optiques liés à la lumière qui a tout de suite pointé du doigt ce problème. Et il n’y a pas que les films de JJ Abrams qui utilisent ce procédé !! Je n’avais pas imaginé une seconde que les trucages de certains films américains, que je regarde beaucoup, puissent être la cause de ce problème. Elle m’a conseillé les lunettes de soleil à chaque fois que je vois un film à grand spectacle. C’était un peu contraignant au début mais on s’habitue bien et depuis mes crises de conjonctivite se sont beaucoup espacées !

127

lutin malin 05/03/2013

Suite à la sortie de cette étude, le réalisateur JJ Abrams aurait déclaré : « user et abuser de cet effet est pour moi le seul moyen de réaliser des films éblouissants ».

114

James 05/03/2013

Je ne suis pas en mesure de laisser un avis éclairé sur la question, puisque je souhaite m’aligner sur la recommendation de l’association des ophtalmologistes des Etats-Unis.

122

Monsieur Mazure 05/03/2013

Mon beau frère, préparant une thèse sur la psychologie des lamantins m’a affirmé que cette surenchère de flares viendraient d’un drame passé.

Il semblerait que JJ Abrahms a été violé par une lampe torche dans son enfance.

118

pffff 05/03/2013

Est-ce aussi dangereux si l’on regarde ces films en les téléchargeant sur un ordinateur?

    124

    Darek Dysiast 05/03/2013

    Vous voulez sans doute évoquer cette formidable technologie qu’est le streaming payant et qui nous rappelle agréablement les locations de quartier pour un prix à peine deux fois plus élevé.

    Si c’est le cas alors oui. Oui, c’est aussi dangereux. Pour les yeux comme pour le sphincter.

      120

      xD 05/03/2013

      Non il y a également le peer2peer qui est totalement gratuit, ne l’oublions pas.

138

Emilie Louis 05/03/2013

Tout est bon pour taper sur le cinéma américain. Qui parle de la demande adressée par l’Association française de psychanalyse à l’ensemble du cinéma français d’arrêter les films ayant pour sujet des drames familiaux dans la petite bourgeoisie parisienne?

    120

    Julien 05/03/2013

    Le cinéma français devrait arrêter les films tout court…

    119

    Darek Dysiast 05/03/2013

    En tant qu’avocat de Jeanne Labrune je crie à la diffamation

    120

    Plaou 05/03/2013

    Le problème n’est pas « le cinéma américain ».
    Le problème c’est cette manie –et de fait elle est hollywoodienne, on n’y peut rien– de placer un peu partout des flares à chier, en prétendant faire passer ça pour un choix esthétique.

    Quant à ton avis sur le cinéma français, avec force clichés et simplisme, merci, mais je te le laisse.
    Tant qu’à faire je te laisse aussi les superproductions insipides, vides de sens et surchargées d’effets visuels à vomir. Je devine qu’elles te plaisent, je ne voudrais pas te priver.

    Np, @+

      121

      Thomas 12/06/2013

      Je suis on ne peut plus d’accord avec toi !
      Emilie Louis a complètement occulté les films sur la banlieue, les flics, la banlieue, les flics, les juifs, et les films rigolos pas marrants !
      Cela dit, elle ne fait que relater des faits,rien que des faits, l’association française de psychanalyse ne s’y étant pas attaqué… On ne peut pas lui reprocher sa précision !

126

Jean-Bono 05/03/2013

Article intéressant qui met en « lumière » un aspect souvent oublié du cinéma. Toutefois on aurait apprécié qu’il y ait un bref rappel de ce qu’est cet effet « lense flare ». Les curieux peuvent bien sûr trouver rapidement de quoi il s’agit sur le web, mais tout de même, par soucis de professionnalisme il aurait été bien de l’expliquer succinctement.

127

nalaf 05/03/2013

capitaine Flare tu n’est pas
de notre ophtalmologie
mais du fond de la nuit
capitaine Flare

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *