Toute l'Information selon des sources contradictoires|Dimanche, août 31, 2014
Vous êtes ici Home » France » Société » Solitude : 72% des Français disent se sentir moins seuls grâce à l’espionnage permanent de la NSA
  • Retrouvez nous sur

Solitude : 72% des Français disent se sentir moins seuls grâce à l’espionnage permanent de la NSA 

Solitude

La surveillance informatique comme solution à l’isolement ? Début juin, Edward Snowden, un ancien consultant de la CIA et de la NSA rendait publique l’existence de PRISM, un programme de surveillance par Internet dont le gouvernement américain se sert pour espionner les communications du monde entier. Une révélation qui a provoqué depuis une vague d’indignation. Mais aujourd’hui un sondage TNS-SOFRES vient apporter un éclairage inédit sur la perception de la NSA dans l’esprit du Français. Et la surprise est de taille puisque près de 7 Français sur 10 avouent, grâce à la NSA, ne plus souffrir psychologiquement du sentiment de solitude, véritable fléau dans l’Hexagone depuis des années.

Une compagnie inespérée

Émile a 72 ans. Ancien mécanicien, il passe sa retraite dans son logement HLM d’Arcueil dans le Val-de-Marne. Depuis que sa femme, Huguette, est morte il y a 5 ans, ce dernier enchaîne les journées difficiles où il a souvent l’impression d’avoir été abandonné par la société. Mais depuis l’explosion de l’affaire Prism grâce à Edward Snowden, Emile dit retrouver « une seconde jeunesse » remplie d’interactions sociales avec la NSA : « Ça fait du bien d’avoir enfin quelqu’un à qui parler. Même si je ne connais pas l’identité de l’analyste qui va décrypter mes messages, et même si on n’a jamais aucune réponse ou relance de la part de la NSA, c’est toujours mieux que de n’avoir personne du tout. »

Depuis des années déjà, le Secours Populaire Français lutte comme il peut contre la solitude des seniors. Aujourd’hui, Julien Lauprêtre, son président, reconnaît non sans réticence l’apport incontestable du gouvernement américain dans cette lutte de tous les jours : « Force est de constater que beaucoup des personnes âgées que nous rencontrons sur le terrain nous avouent se sentir de moins en moins seules grâce à la NSA. Le seul fait de se savoir écouté semble suffire pour réduire leur sentiment d’isolement. » Le président de l’association de solidarité précise cependant : « Nous désapprouvons officiellement l’ingérence des Etats-Unis dans les communications des citoyens du monde entier mais notre honnêteté nous oblige à reconnaître des effets secondaires plutôt positifs dans le cadre de la lutte contre la solitude. »

Cet effet bénéfique de l’espionnage sur le moral des Français les plus isolés, les Etats-Unis comptent bien s’appuyer dessus pour légitimer leurs procédés parfois contestables. Charles H. Rivkin est l’ambassadeur des Etats-Unis à Paris : « Cela montre bien que la NSA, avec son programme Prism, lutte de manière efficace contre le terrorisme et la criminalité tout en faisant une action qui s’apparente à une évidente œuvre de santé publique. » Et le diplomate de continuer : « Certes les méthodes de la NSA posent la question du respect de la vie privée mais il faut reconnaître qu’en s’introduisant à l’intérieur de cette dernière elles en améliorent également la qualité en réduisant certaines formes de souffrance psychologique. »

Un système de réponse automatique

Pour surfer sur cette image positive plutôt inattendue dont bénéficie aujourd’hui la NSA, le gouvernement américain pourrait bien apporter quelques modifications à son programme comme nous l’explique Charles H. Rivkin : « L’administration réfléchit à la mise en place d’une nouvelle fonctionnalité qui permettrait à Prism de générer par mail mais aussi au téléphone des réponses diverses à destination des seniors qu’il espionne. Evidemment ces réponses seraient probablement vagues et sommaires comme « Merci pour ce message » ou « Bien reçu, je suis un peu occupé là, je te réponds vite » suivi du prénom de la personne âgée sous surveillance. »

En attendant une telle mise à jour éventuelle du programme, Emile, lui, continue de s’auto-envoyer des messages plusieurs fois dans la journée en espérant obtenir un jour, peut-être, une réponse providentielle de l’un des super-ordinateurs dont dispose la NSA.

La Rédaction

Illustration: Flickr / Cresny

 

Articles liés:

26 Avis éclairés Solitude : 72% des Français disent se sentir moins seuls grâce à l’espionnage permanent de la NSA

  1. hervé

    Zut…moi qui m’envoyait des photos avec des cotons tiges dans le cul(ma grande passion) pendant mes horaires de travail( pour archivage sous gmail) je suis un peu désemparé que la NSA connaissent mon hobby…Je risque le chantage…( j’ai un haut poste de cadre à la poste). Que faire ?

     
  2. Bernoot

    J’ai lu votre article avec intérêt, et j’en ai discuté avec un ami. Il est sympa, mais il a des penchants exhibitionnistes. Alors il voudrait savoir s’il y a des mots-clés privilégiés à adjoindre à un e-mail ou un post sur un blog pour augmenter ses chances que ses photos soient vues ?
    Merci pour lui (moi je m’en fous, hein, c’est pour rendre service)

     
  3. Gaël

    Ça reste un luxe, les africains râlent

     
  4. N.S.A.

    Bien reçu, on est un peu occupés là, mais on vous répond vite.

     
  5. kro

    J’ai lu le titre j’ai bugé pendant 2 sec car j’avais oublier que j’étais sur le Gorafi!

     
    • kresk

      Dur…

       
  6. Jael

    C’est une fois de plus le tiers monde qui râle, ça reste un luxe d’être espionné

     
  7. steve

    Ils ne se sont même pas cachés pour lancer leurs activités. Même leur sigle en atteste très clairement, « NSA » pour « Nouveau Service d’Aide à domicile » !

     
  8. Supercalmos

    Je me disais bien aussi que la caissière de Norauto me regardait bizarre…

     
  9. Émile Louis

    « Emile, lui ». LOL.

     
  10. Willy Bob

    Sans contester l’apport évident aux vieilles personnes, nous devrions quand même avoir le choix de décider si on veut être espionner illégalement ou pas. Je ne comprends pas la clémence qui frappe les commentaires de cet article, il s’agit de nos droits fondamentaux que de ne pas être surveillé par des américains. Pour ma part j’ai toute la compagnie souhaitée à mon domicile, et cet espionnage ne m’est d’aucun intérêt, surtout qu’il n’existe aucun recours personnel à ces bandes ne serait-ce que pour nous rappeler une discussion téléphonique ou l’endroit où l’on a déposé des affaires telles que des clés ou des couteaux. Qu’ils développent des services parallèles et là j’y réfléchirais, mais d’ici là il faut condamner ces gens ci, ils entravent à mes bonnes moeurs.

     
  11. Ysabeau

    C’est bien beau et je ne conteste pas cet immense progrès, mais tout de même, j’aimerais bien pouvoir me gratter le nez tranquillement en tout incognito.

     
    • Agent 287

      Espèce de sociopathe.

       
  12. zapiro

    J’ai testé l’efficacité des écoutes de l’oncle Sam. ça marche plutôt bien. Avec mon mobile je m’appele sur la ligne fixe et je me fais la conversation en critiquant les Américains dans le genre:  » ils sont tous obèses et très primaires » je me réponds:  » Et en plus c’est une nation sans passé et sans avenir, dénuée de toute culture à part celle du blé et de l’oseille ».A ce moment là j’entends dans mon mobile une voix avec un fort accent texan qui me dit  » shut up ». Je suis rassuré de ne pas être seul et je peux balancer un fuck your mother en toute décontraction et me dire au revoir avant de raccrocher.

     
    • etienne

      Bravo ! Mais attention, ils en ont envoyé à Guantanamo pour moins que ça. Je vous suggère de continuer avec la ligne fixe et le portable d’une connaissance (quelqu’un de détestable de préférence, autant joindre l’utile et l’agréable … )

       
  13. Juju

    Sinon il y a Siri sur les ipomme. Au moins elle répond quand on parle.

    C’est quand même scandaleux que les super ordonnateurs de la NSA ne le fasse pas ! J’espère que les représentants de tous les pays espionnés vont s’indigner de ce manque de courtoisie.

     
  14. Simplet

    Les analystes de la NSA m’écoute, le Trésorier principal m’envoie des lettres, le bonheur quoi ! Vive les amis !

     
  15. willycat

    Le KGB nous manque.

     
    • bwarff

      C’était mieux avant.

       
      • Ysabeau

        Ouaip.
        C’est ce que disent les anglophones, rien ne vaut le GOD.

         
    • Gaetan Tacule

      Ha le bon vieux temps …
      Le KGB, la CIA, la DST et ses barbouzes …

       
  16. nalaf

    C’est un vrai soulagement pour moi de savoir que je ne suis plus seul. Depuis, j’ai réussi à convaincre la nsa de placer un ampli chez moi, et je fais la conversation avec l’agent chargé de ma surveillance. Je ne suis plus seul, Hourra !

     
  17. Francois T

    Ça me rappelle la Roumanie sous Ceaucescu. A cette époque, dès que vous aviez une machine à écrire, vous étiez sûr d’être lu, le communisme dans ce pays a tant fait pour aider les jeunes écrivains, avec souvent des camps de vacances prolongées gratuits…

     
    • Georges Marchais

      Ce que vous disez là, c’est un scandale! Liliane, prépares les valises on quitte ce pays à la solde de l’impérialisme américain.

       
  18. Gunther

    Old Granpa is watching you…

     
  19. Orior

    Excellent initiative !
    On peut même s’en servir comme outil d eprévention du suicide en détectant les statut FB des gens qui broient un peu trop du moir !

     

laisser un avis éclairé