A Portland, un enfant de 12 ans abattu par la police après avoir mimé un pistolet avec ses doigts

156 Publié le 24/11/2014 par La Rédaction

Nouveau drame aux Etats-Unis. Après le tragique décès à Cleveland d’un jeune garçon tué par des policiers alors qu’il jouait avec un pistolet à billes, hier c’est à Portland dans l’Oregon que l’horreur est survenue.

Nouveau drame aux Etats-Unis. Après le tragique décès à Cleveland d’un jeune garçon tué par des policiers alors qu’il jouait avec un pistolet à billes, hier c’est à Portland dans l’Oregon que l’horreur est survenue. Dwight Collins, un habitant de 12 ans a été mortellement touché à la tête par plusieurs agents de police. Son tort, avoir refusé de déposer au sol son arme imaginaire qu’il mimait à l’aide de son pouce, son index et son majeur. « Nous sommes intervenus sur place après avoir reçu l’alerte d’une personne au téléphone. Une fois sur zone, nous avons constaté que le garçon possédait bien un pistolet. Nous lui avons intimé l’ordre de jeter son arme au sol. Ce qu’il a refusé de faire en prétextant ne pouvoir jeté ses doigts par terre. Nos agents ont alors ouvert le feu. » raconte Sean Carrey, porte-parole de la police de Portland.

Cette affaire devrait sans doute relancer le débat sur le port d’armes imaginaires outre-Atlantique. Un droit inscrit dans la Constitution.

La Rédaction

Publicité
Publicité