Coincé avec une chanson de Magic System dans la tête, il réclame qu’on mette fin à ses jours

94 Publié le 12/02/2015 par La Rédaction

Alors que le débat sur l’euthanasie revient sur le devant de la scène, l’histoire de Martin M., 31 ans, rappelle comme il peut être difficile de vivre lorsqu’on est atteint d’une affection grave. Depuis maintenant 7 mois, Martin se bat contre la mélodie de “Magic in the air” de Magic System qui lui reste en tête quoi qu’il fasse. Sans succès, puisque la chanson semble gagner du terrain et prendre le contrôle de son esprit.

Alors que le débat sur l’euthanasie revient sur le devant de la scène, l’histoire de Martin M., 31 ans, rappelle comme il peut être difficile de vivre lorsqu’on est atteint d’une affection grave. Depuis maintenant 7 mois, Martin se bat contre la mélodie de “Magic in the air” de Magic System qui lui reste en tête quoi qu’il fasse. Sans succès, puisque la chanson semble gagner du terrain et prendre le contrôle de son esprit.

“J’ai perdu mon travail et mes amis”

Un jour d’avril 2014, Martin allume la radio et tombe par erreur sur la station NRJ qui diffuse le titre aux sonorités électro-africaines plutôt entraînantes. Le jeune homme y prend goût, et n’hésite pas à “shazamer” la musique pour la réécouter plus tard. Très vite, c’est l’engrenage : il l’écoute au bureau, chez lui, en voiture. A tel point que la mélodie s’imprime dans sa mémoire pour ne plus le quitter.

Trois mois plus tard, la situation se dégrade. L’entendant fredonner la chanson, parfois malgré lui, ses amis et ses collègues le gardent à distance et se désolidarisent de lui : ”J’ai tout perdu. Mon travail, mes amis, ma copine… Même ma famille a coupé les ponts. Ils m’ont accusé d’être fan de Patrick Sébastien et d’écouter du Keen’V en cachette”. Des mots durs que Martin confie au bord des larmes.

“Il souffre terriblement”

Admis au service Musicologie de la Pitié-Salpêtrière, les plus grands spécialistes tentent l’impossible pour le guérir. “En vain” avoue Dr. Spiegel qui le suit depuis le début : “Il s’agit d’un titre de Magic System, mais c’est en plus un featuring avec Khaled, ce qui complique lourdement la tâche. Nous lui avons administré plusieurs heures de bonne musique pour le soigner, mais rien n’y fait. Il souffre terriblement… » déplore-t-il.

Face à son existence ruinée, le jeune homme envisage de se donner la mort, mais n’y parvient pas : “A chaque fois, j’entendais cette musique joviale et festive dans ma tête, et je me mettais à danser et chanter”. Dans l’impossibilité de le faire, Martin réclame que l’on mette fin à ses jours. Aux dernières nouvelles, la justice étudie son cas, et rappelle qu’une exposition prolongée aux Magic System peut entraîner de graves séquelles.

La Rédaction

 

Publicité
Publicité