Elle fait semblant d’être au téléphone pour éviter une vieille connaissance du lycée

94 Publié le 02/03/2015 par La Rédaction

Elodie, 30 ans, n’est pas fière de son geste, mais avec le recul, elle reconnaît ne pas avoir eu le choix. La scène s’est déroulée hier soir, alors qu’elle rentrait tranquillement d’un « pot de départ » à une heure inhabituelle. Cette petite blonde un peu timide et « éternelle adulescente » selon ses amis ne s’attend pas le moins du monde à vivre un instant critique à 21h15 précisément, sur le quai de la gare de Courbevoie.

C’est en marchant sur le quai plutôt désert qu’Elodie aperçoit une silhouette qui lui est familière : un individu plutôt enrobé, aux cheveux gras et portant un vieux jogging de marque. Elle le reconnaît immédiatement : il s’agit de Toufik, un ancien camarade de classe, connu pour ses plaisanteries qui ne font rire personne.

Les pensées se bousculent alors dans sa tête à une vitesse folle : doit-elle aller lui dire bonjour ? Même si elle ne l’a pas vu depuis plus de dix ans ? Vont-ils être obligés de parler des « années-lycée » et de leurs parcours respectifs ? Est-ce que cette odeur désagréable vient de lui ? « J’étais comme paralysée.. J’étais dans un piège dont je ne voyais pas la sortie… J’avais envie qu’un train surgisse et l’écrase, et qu’on n’en parle plus !! » lâche-t-elle encore sous le choc.

Comme un réflexe, un instinct de survie

Sans réfléchir, elle agrippe son téléphone et regarde ailleurs. Elle entame alors une conversation imaginaire avec son père, Francis, un homme bourru au grand cœur. La fausse conversation lui permet de s’éloigner de quelques pas, puis d’une bonne vingtaine de mètres et de s’asseoir en attendant le train, les yeux fixés sur la vitre d’un distributeur de boissons.

Le train arrive enfin. Elle s’y engouffre immédiatement, sans un regard, sans une attention pour son ancien camarade de classe avec qui pourtant, elle avait partagé un « twix » en Terminale. « J’ai des remords, mais vraiment j’aurais pu parler à tout le monde sauf à lui » confie-t-elle en sanglotant.

La Rédaction

Publicité
Publicité