« Envolez-vous, vous êtes libres! »: Bernard Cazeneuve rend leur liberté à ses conseillers ministériels

51 Publié le 20/02/2017 par La Rédaction
Crédits :andresr
Crédits :andresr

C’est une scène d’une grande poésie qui a égayé hier après midi la rue de Varenne, où réside le Premier ministre. Après quelques mois de services, Bernard Cazeneuve a rendu leur liberté à ses conseillers et assistants, qui se sont gaiement envolés vers des cieux plus cléments.

13h – C’est un Bernard Cazeneuve songeur qui arpente les couloirs feutrés de l’hôtel de Matignon. Point de secrétaires pressées, de sonneries de téléphones ou de ronronnements d’imprimantes – le bâtiment est plongé dans une torpeur crépusculaire, mais il y a de l’électricité dans l’air. Tels des athlètes dans leurs starting-blocks, des grappes de personnels de Matignon se tiennent devant chaque porte, chaque fenêtre, chaque baie vitrée, le corps et l’esprit tendus vers la sortie. Il y a là du directeur de cabinet, du conseiller ministériel, du chargé de mission, tous à l’affût. L’atmosphère est à mi-chemin entre le dernier jour d’école et le coup de départ du 400m haies.

Sur les coups de 13h30, le Premier ministre adresse un signe à l’un des huissiers, qui lance d’une voix de stentor: « lâchez-les, messieurs! ». Les gendarmes ouvrent en grand le bâtiment, et c’est la cavalcade. Un torrent gris-sombre de costumes, de tailleurs, de mocassins et de cravates qui se déverse dans la cour en faisant crisser les gravillons. Ici et là, d’épais dossiers aux rabats rouges, jaunes ou turquoises apportent en s’envolant une touche de couleur au tumultueux cortège.

Jurisprudence Barroso

C’est une volière surchauffée dont on aurait soudainement ouvert la grille. Sauf qu’en fait de pépiements et de bruissements de plumes, ce sont des noms de fleurons du CAC 40 et des pianotements de smartphones qu’on entend. « Je pars chez Total, salut les blaireaux! », « 40k par an chez BNP, t’imagines? Allez, on s’appelle! ». Comme tous les cinq ans, c’est un formidable envol vers le secteur privé qui se déroule sous les yeux ahuris des badauds. Conflit d’intérêt, déontologie du fonctionnaire, éthique ? « De bons mots à placer dans les discours, mais soyons sérieux », s’esclaffe un dir’ com’ débauché par une grande banque d’affaires. « Et puis la jurisprudence Barroso s’applique maintenant ! Le président de la Commission européenne qui part chez Goldman Sachs, autant vous dire que c’est la fête du slip désormais ».

Publicité

51 avis éclairés

26

social-traître 21/02/2017

Conseiller, c’est un vrai métier, ça ?

59

JP TETACLAK 21/02/2017

Cher stagiaire, tu m’amuses. Ta crédulité, ton petit côté rêveur, ton innocence. « 40k par an chez BNP » . Ce n’est pas le salaire, ce sont les frais de bouche. Et encore, tu n’es pas obligé de manger pour pouvoir te gaver.

40

jean bec 21/02/2017

je ne m’en fais pas pour eux : ils ont déjà été engagés comme assistants parlementaires. et là ils travaillent encore moins qu’au Ministère . ils ne se montrent mème pas au parlement. Si j’étais mauvaise langue je dirais qu’ils ont des “emplois fictifs”, mais je ne le dirai pas, leur accordant le Bénéfice du doute.

33

Chapodpaye 20/02/2017

Z’avez vu les grues sur la photo, elles retiennent l’aigle noir qui ne demande qu’à s’envoler, m’est avis qu’elles préfèreraient se l’envoyer et qu’il déploie son bec plutôt que ses ailes…
C’est Bigard, qui a fait son lâcher, ma parole!!

36

Udet 20/02/2017

Bernard Cazeneuve, c’ est monsieur 240 morts et une matraque sodomite, c’ est vrai qu’ en être libéré c’ est un soulagement.

57

Photo73 20/02/2017

Leur liberté mais sans indemnités !
Faut pas trop demander quand même, ce sont des CDD d’un jour, renouvelés chaque soir, faciles à rompre.

36

Vilaine 20/02/2017

il faut arrêter avec les lâchers de conseillers ! C’est criminel ! Le conseiller ministériel ne peut pas vivre dans la nature, il ne sait pas s’adapter, il devient une proie facile à attraper et meurt au bout de quelques jours ! les conseillers ministériels sont programmés pour vivre exclusivement en ministère, c’est comme ça !

33

Chloé 20/02/2017

Mazette!! Qu’est ce que c’est que ce parlé? J’ai rien compris.
Le Gorafi veut faire genre…

36

Chabian 20/02/2017

J’espère qu’il va nettoyer les cages, avant de les fourguer comme cases neuves sur le bon coin.

54

Udet 20/02/2017

Oui bon…chasser de la volaille c’ est amusant mais c’ est commun. personnellement, j’ attends début mai pour le lâcher de pachyderme.

38

jean bec 20/02/2017

on ne dit rien de stagiaires. où sont ils allés ?
le Gorafi s’en est fait fourger unet pas le plus futfut ; Bon, attendons la prochaine vollée, celle de l’Elysée. Ça peut pas ètre pire !

52

JPH 20/02/2017

C’est comme la migration des saumons ou des cigognes. Le plus curieux c’est qu’il y a un instinct qui les fait revenir sur leurs lieux de frais (forfaitaires ou sur justificatifs), lieux où ils se livrent à de nouveaux forfaits puisque rien ne les effraient pendant qu’ils fraient alors qu’il fait frais et qu’on leur livre du fret en poussant des cris d’orfraies.

    44

    jéglisséchef 20/02/2017

    Et plus ils sont haut placés, plus ils sont chers.. Les frais des pontes font remonter les cours.

      38

      JPH 20/02/2017

      Il y en a effectivement de ce crânes d’œufs qui se prennent pour de gros ponte, alors, question prix le cher est faible pour eux.

38

Jb 20/02/2017

De toutes façons, Depuis le penelopegate on sait qu il n est plus nécessaire d ouvrir leur cage pour voir led assistants ministériels et autres attachés parlementaires voler.

    39

    Chloé 20/02/2017

    Merci pour ce conseil. C’est la nuit qui prend la porte?

30

jéglisséchef 20/02/2017

Si j’étais vous, je commencerais à acheter des tomates et des oeufs en prévision de la sortie de Flamby de l’Elysée. Plus ça va aller, plus les cours vont grimper.
Et une chose est de s’amuser, une autre de se ruiner.

    33

    Karl Lactaire 20/02/2017

    M’en fous, j’ai une poule à la maison.

      33

      Gti 20/02/2017

      Quand la poule ose, dors ! khhkhrhrh

38

Hum 20/02/2017

Super comme idée. Ils l’ont pris au mot et du coup il y en a un qui est tombé du balcon… son horoscope avait vu juste.

62

Gros Tonio 20/02/2017

Enfin l’ouverture de la chasse. On a failli attendre.

    34

    jéglisséchef 20/02/2017

    Rien de tel qu’une petite DCA pour se détendre.

58

S.Ange 20/02/2017

…grande poésie qui a égayé hier après midi la rue de Varenne, où réside le Premier ministre…

C’est la fuite de Varennes, avec Royal ?

57

Karl Lactaire 20/02/2017

Tiens, il a même libéré l’esclave au premier plan ! Dès qu’il s’agit de ne rien foutre, toujours en tête ceux-là !

    34

    jéglisséchef 20/02/2017

    Esclave, peut-être , mais il a appris à mettre une cravate. Les bienfaits de la colonisation quand même….

      56

      Karl Lactaire 20/02/2017

      Pfff, juste de l’imitation de l’homme blanc lui passant à l’un de ses congénères un nœud coulant autour du cou

        38

        jéglisséchef 20/02/2017

        Il l’aurait singé ?

          43

          JB 20/02/2017

          Dites …
          Sans vouloir m’immiscer dans votre discussion passionnante …
          Vous avez conscience que c’est raciste ce que vous échanger là…
          Enfin, j’dis çà m’en fous, c’est pas moi qu’aurai des problèmes avec Taubira

          41

          Udet 20/02/2017

          Ecoute JB…JPH n’ a rien dit, alors tout va bien.

          39

          JB 20/02/2017

          Certes.
          Mais il n’en pense pas moins.

          45

          jéglisséchef 20/02/2017

          Comment ça raciste ? Le racisme est dans l’oeil de celui qui écoute .

          35

          JB 20/02/2017

          ?

          42

          Mireille 20/02/2017

          C’est pourtant limpide : il faut écouter avec les yeux de la tête.

          38

          Gros Tonio 20/02/2017

          Et quand la tête est malade, on parle à qui ?

          55

          JB 20/02/2017

          Au maire de Montcuq ?

          36

          Mireille 20/02/2017

          A mon poulet?

          66

          Udet 20/02/2017

          C’est des nonnes au monastère.
          La mère supérieure, autoritaire leurs dit « ce soir au repas nous aurons des carottes. »

          « Ahhhhhh »répondent en coeur les nonnes

          « ….. râpées! »

          OOOOoooohh

          35

          Dr Popaul 20/02/2017

          Les carottes sont qu’huit , tout le monde le sait .
          C’est bien pour ça que je préfère les nonnes en batterie : quand on a un solide appétit comme le mien , et quand il y en a un peu plus , je les mets quand même .

          30

          Borniol 21/02/2017

          On avait dit pas la famille

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *