Restaurant – L’ami radin du groupe signale qu’il n’a bu que 2 verres de vin sur la bouteille

51 Publié le 27/11/2018 par La Rédaction
beshom/pixabay

BORDEAUX – Il est 21h36 lorsque le serveur du pittoresque restaurant “il Trattorio di Napoli”, situé en centre ville, amène l’addition au groupe de 6 amis venu passer un moment de détente et de convivialité. Alors que la majeure partie de la tablée tombe d’accord sur une simple et rapide division en 6 de la note, la voix de Dimitri Lozier, 29 ans, connu pour son avarice notoire, s’élève du fond de la banquette, faisant savoir qu’il n’a consommé que 2 verres sur la bouteille de vin, et augurant une ère sombre de calculs complexes pour partager l’addition. Reportage.

“Après, moi, j’ai bu que 2 verres sur le Sauvignon, et j’ai pas touché au Bourgogne, ni au Sancerre” lance Dimitri, souhaitant rétablir la lumière sur les évènements qui ont précédé l’arrivée de la note. “Pareil les tapas, j’étais pas trop chaud à la base. J’en ai pris un peu, mais pas de toutes. Juste deux morceaux de calamars frits, y’en a pour 3,74€ selon mes calculs” ajoute le jeune homme, calculette en main.

Selon plusieurs témoins extérieurs à la scène, la bonne humeur générale aurait alors laissé place à un voile de frustration, certains compagnons laissant échapper un soupir exaspéré, tandis que d’autres se prenaient la tête entre les mains, plusieurs émettant même un discret “J’en étais sûr”.

Le partage de l’addition, qui aurait pu durer quelques secondes, a duré une bonne douzaine de minutes. L’opération mathématique une fois terminée, alors que les convives régalaient le serveur d’un généreux pourboire pour le remercier de sa patience, Dimitri était aperçu esquivant discrètement la manoeuvre, arguant que “de toute façon, contrairement aux pays anglo-saxons, le service (était) compris dans le prix du repas”

Publicité
Publicité