Al Qaïda veut la fermeture de tous les sites conspirationnistes du 11 Septembre

10 Publié le 01/08/2012 par La Rédaction

Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, Al Qaïda tape du poing sur la table. En cause, les dizaines de sites « pro-complots » qui affirment que les attentats sont en fait un « inside job ». Al Qaïda réaffirme être le seul responsable derrière les attentats du World Trade Center et du Pentagone, s’estimant être diffamé par ces sites de désinformation.

Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, Al Qaïda tape du poing sur la table. En cause, les dizaines de sites « pro-complots » qui affirment que les attentats sont en fait un « inside job« , une mise en scène orchestrée par le gouvernement américain. Al Qaïda réaffirme être le seul responsable derrière les attentats du World Trade Center et du Pentagone, s’estimant être diffamé par ces sites de désinformation.

Une mauvaise publicité

L’organisation terroriste au travers de son magazine officiel « Inspire » publie dans son dernier numéro une interview d’un avocat membre de l’organisation qui affirme qu’il va mener plusieurs procédures contre des sites « conspirationnistes »: « Nous ne pouvons tolérer une telle désinformation, nous avons beaucoup investi dans ces actions, ce n’est pas pour que des apprenti journalistes occidentaux viennent crier au complot, c’est indécent« .

Depuis les attentats, plusieurs sites ont fleuri sur Internet. Très actifs aux États-Unis et en Europe, ces sites expliquent que les attentats sont en fait un complot de l’État, faisant appel à diverses technologies et réseaux. Ces attentats avaient pour but de justifier une invasion de l’Afghanistan et de l’Irak. Si jusqu’ici ces sites n’étaient pour la plupart pas pris au sérieux du fait des arguments avancés qui vont de l’absence d’avion au Pentagone à des drones, illusions d’optique, mini réacteur nucléaires sous le WTC, Al Qaïda estime pour sa part que le préjudice est important.

La Théorie du Complot gagne du terrain

« Aujourd’hui, plus personne ne croit en la version officielle des attentats, il n’y en a que pour le complot » explique cet avocat. Les procédures judiciaires qui vont être lancées visent à tenter d’inverser la tendance générale où la théorie du complot a gagné beaucoup de terrain. « Si plus personne ne nous considère comme les auteurs des attentats, comment être un terroriste crédible?« . L’organisation estime que les sites causent un très grand préjudice qui se chiffre en millions de dollars ainsi qu’une perte de crédibilité. « On constate aussi que beaucoup d’illuminés prétendent appartenir à Al Qaïda alors qu’il n’en est rien » affirme-t-il. Et de citer deux récentes prises d’otages à Toulouse (France) où les auteurs clamaient leur appartenance au réseau terroriste. « Une très mauvaise publicité » conclue un responsable, qui se réserve là aussi le droit d’une action en justice.

Publicité
Publicité