Poison d’avril

43 Publié le 01/04/2016 par La Rédaction

On aimerait que la vie soit un long fleuve tranquille, sans anicroche, que tout se passe sans problème.

 

Une petite routine agréable, une petite musique parfois agaçante mais familière. On voudrait voir les choses se dénouer d’un claquement de doigt, voir plus souvent nos ami,es, résoudre les problèmes des autres, régler les problèmes juste en s’asseyant, en discutant, en comparant nos arguments.

On voudrait regarder un coin de ciel en se disant que demain il fera beau, retrouver un peu d’optimisme, de légèreté. On aimerait effacer tous les coups durs d’un trait, se dire que c’est juste un mauvais moment et que, finalement, il ne s’est rien passé. On voudrait que tout recommence comme avant. On voudrait pardonner, excuser, regretter.

Mais la vie est est compliquée et il y aura toujours des problèmes. Il n’y a pas de routine et la musique qui est jouée est insupportable. On ne résoudra jamais rien, ou très lentement, on ne s’entendra jamais. On oubliera de rappeler nos ami,es parce qu’on prétendra qu’on a jamais le temps.

Le ciel restera bouché et Météo France prévoit un temps perturbé pour encore plusieurs jours. Rien ne s’effacera vraiment et il sera parfois difficile de pardonner. La seule façon de recommencer c’est de continuer à avancer.

Publicité
Publicité

43 avis éclairés

50

Eric 03/09/2017

Qui a écrit ce texte magnifique ?

204

Borniol 03/04/2016

Bernard-Henri Lévy a reçu le « Prix du Guerrier pour la Vérité » par le journal The Algemeiner.
Des fois ils abusent un peu avec leurs poissons d’Avril, les mecs prennent ça au sérieux et on en sort plus.

193

jean 02/04/2016

Au Gorafi, c’est tous les jours Poisson. poisson de janvier, poisson de février, poisson de mars… juque poisson de décembre, et on recommence les poissons; on pourrait même dire que c’est un Poison d’avril…

197

zepata 02/04/2016

Du poisson le Vendredi, c’est d’un banal!

    207

    01010 03/04/2016

    que nenni. Ce vendredi c’était du fuckushima

192

JPH 02/04/2016

En avril, tout ce qui bouge enfile ; en mai mets qui il te plaît.

    190

    Camille 02/04/2016

    En juin , vous avez une nouvelle passion : la vénérologie .
    En juillet , vous décidez que cette nouvelle passion est trop exclusive , et vous tentez de la quitter .Mais elle s’accroche .

      198

      JPH 02/04/2016

      Quand la vénérologie s’accroche je suis grave vénère au logis !

        187

        Camille 02/04/2016

        Vous savez , vous abriter derrière un jeu de mots ne vous dispensera pas d’un traitement au DDT …

          207

          JPH 03/04/2016

          Que nenni ma belle !
          Le DDT est interdit depuis lurette. En outre son usge en vénérologie est dangereux parce qu’il prétend s’attaquer à un animal essentiellement politique. Comme tu le sais les morpions adhèrent fortement aux parties !

    204

    01010 03/04/2016

    En juin, jouis un bon coup.

195

Photo73 01/04/2016

Le poison d’avril est encore toxique les autres mois de l’année.
A chaque mois son poison.
Mangez du poison, c’est pas bon. :-))

187

runningman 01/04/2016

c’est plus le poisson mais le couteau d’avril là…

199

OliveDKS 01/04/2016

Bon, quand c’est qu’on s’flingue dans cette histoire?

205

Stéphane 01/04/2016

L’article à refiler à votre copain qui hésite à se balancer sous le métro (ça va bien 5 minutes les mecs qui se plaignent).

205

Le Bar Atteint 01/04/2016

Apéro surprise!!….

212

social-traître 01/04/2016

Au clair de la terre
je reste pépère….
En ce mois d’avril
la vie n’tient qu’à un fil
…..

193

HaOuiMaisNon 01/04/2016

Mais c’est quoi cet article ? Si je me fie à la photo, j’ai toutes les raisons de penser que le rédacteur est dans la lune 😄

    197

    Georges Abitbol 01/04/2016

    On va manger des chips!

183

Gérard 01/04/2016

J’y crois pas ! On va pas passer le week-end la d’sus ?

    197

    gougnafier 01/04/2016

    En fait, c’est un poisson d’avril cet article.

    178

    Ravaillac 01/04/2016

    Myriam el Khomri y a pensé, le weekend persiste donc – bien sur – en tant que fin de semaine mais devient moderne en prolongeant les cinq jours de travail précédents de deux jours de travail supplémentaires dans la semaine – maximum. Comme ça on se fera plus chier avec les rédactions bidon du Gorafi.

204

JB 01/04/2016

c’est chiant …
Bon je retourne me coucher.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *