RATP – Pénalisés par les grèves, les pickpockets réclament le retour à la normale de la circulation

0 Publié le 14/01/2020 par La Rédaction
Image par Ganossi de Pixabay

Les voleurs des transports, l’une des professions les plus touchées par les grèves, ont fait savoir qu’ils réclamaient un retour à la normale.

« C’est scandaleux ! Autant de jours sans transports, ça suffit ! C’est plus une grève c’est des vacances là ! Comment on va la financer notre retraite si on a aucun revenu en décembre et en janvier nous ? Au boulot les cheminots ! » s’emballe Didier * un pickpocket parisien, au chômage technique depuis le début des grèves.

Le fond propre de la réforme ne passe pas chez les pickpockets : « Est-ce qu’on compte sur le gouvernement pour payer notre retraite nous ? Non ! On bosse et on bossera peut-être jusqu’à nos 70 ans, et alors ? C’est comme ça la vie, on est pas des assistés nous ! Et puis ça nous arrange que les personnes âgées continuent à gagner leur vie, ce sont les plus facile à dépouiller » nous explique un autre d’entre eux, Alfred* qui nous confie approcher des soixante ans.

« Et puis quand j’entends la gauche soutenir ces mouvements, je saute au plafond ! Ce sont les premiers à dire qu’il faut prendre l’argent là où il est, et bien c’est qu’on fait : on le prend dans les portefeuilles des touristes chinois ! » s’emballe le benjamin du groupe, Jean-François* bord de la crise de nerfs, avant que nous les laissions, réalisant après cinq minutes que nous n’avions plus nos portefeuilles ni nos téléphones sur nous.

* Les prénoms ont été changés

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité