La NSA s’engage à nettoyer les spams des boites mail qu’elle surveille

29 Publié le 07/06/2013 par La Rédaction

Hier, le monde découvrait, grâce aux révélations du Guardian et du Washington Post, que la NSA (National Security Agency), une branche du renseignement américain, avait accès aux données privées de millions d’internautes. Parmi les services concernés, on note entre autres la présence de Facebook, Google, Microsoft, Yahoo et Skype. L’agence serait donc en mesure de surveiller emails, documents, photos, vidéos et autres données privées des utilisateurs de ces services internet. Généralement peu encline à la prise de parole publique, la NSA vient toutefois de publier un communiqué dans lequel elle reconnaît les faits et le préjudice causé. Dans un esprit d’apaisement, elle se propose également de supprimer l’ensemble des courriers indésirables qu’elle trouvera dans le cadre de sa surveillance.

« La NSA a pris acte de la publication de différents journaux et affirme bien avoir recours au programme Prism pour récolter de nombreuses informations. » indique laconiquement le communiqué publié il y a quelques heures sur le site de l’agence fédérale. Plus loin, dans la lettre, signée par Keith B. Alexander, l’actuel directeur de la NSA lui-même, le mea culpa continue: « Nous pouvons comprendre que ces méthodes paraissent non démocratiques aux yeux des moins informés et qu’elles puissent être perçues comme une violation de leur vie privée. Nous en avons conscience et nous nous excusons pour cela, même si nous ne pouvons faire autrement… »

Le patron de la NSA enchaîne ensuite en formulant une proposition plutôt insolite : « Dans la mesure où nous ne pouvons nous payer le luxe de nous passer d’un tel outil pour lutter contre le terrorisme, nous allons continuer à utiliser Prism comme nous l’avons fait jusque là. Cependant, dans une volonté d’écoute et pour continuer à servir les citoyens américains, la NSA s’engage publiquement à nettoyer les comptes de messagerie qu’elle surveillera de tous les spams et autres courriers indésirables. » Et M. Alexander de continuer : « De plus, pour ceux qui en feront la demande, la NSA se propose de bloquer toutes les fenêtres intruses dites ‘’pop-up’’ sur les ordinateurs qu’elle espionne en temps réel. »

Un communiqué indécent

Le service proposé par la NSA a une nouvelle fois scandalisé la classe politique américaine comme les défenseurs des libertés publiques. C’est le cas de l’American Civil Liberties Union (ACLU) qui dénonce « un jet de poudre aux yeux » selon Jameel Jaffer son directeur adjoint : « Hier, on apprenait que le programme Prism était censé surveiller uniquement les personnes basées à l’étranger. Or, cette dernière proposition de la NSA ne concerne que les internautes américains. Je crois bien que ces messieurs de la National Security Agency nous prennent pour des c… » nous expliquait Jameel Jaffer via Skype avant un étrange et brutal arrêt de sa connexion.

La Rédaction

Illustration: WikiCommons / U.S. Government
Mots clés : , ,
Publicité
Publicité