La France envisage d’encadrer l’usage de l’expression « au jour d’aujourd’hui »

243 Publié le 01/08/2013 par La Rédaction
Vincent Peillon

Des années que les Français attendaient son interdiction. Elle faisait partie des expressions les plus détestées de l’Hexagone. Et pourtant, elle continuait de sévir ici et là. Elle, c’est la fameuse locution « au jour d’aujourd’hui » qui en a agacé plus d’un depuis des années. Popularisée grâce à la télévision, des dizaines de milliers de personnes réclamaient sa suppression totale et immédiate depuis des années.

Des pétitions pour demander son interdiction ont circulé, des associations en opposition à son usage ont même été créées. Et ce travail semble finalement avoir porté ses fruits aujourd’hui, puisque le gouvernement a annoncé l’encadrement prochain de ces quelques mots qui ont fait tant de mal.

En finir avec l’absurdité

La décision aurait été prise directement à l’Elysée, selon des sources contradictoires, mais elle reste officiellement portée par les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale. A l’occasion d’une conférence de presse commune, les deux ministres concernés, Aurélie Filippetti et Vincent Peillon ont fait preuve de pédagogie : « Il fallait mettre fin à cette aberration de la langue française. C’est une tautologie doublement redondante qui ne sert à rien et allonge considérablement le temps des conversations des citoyens français. Le gouvernement a donc décidé de réduire progressivement l’usage « d’au jour d’aujourd’hui » pour à terme éradiquer totalement cette expression nocive. »

Cette annonce devrait soulager une large partie des Français épuisés d’entendre régulièrement l’expression, mais il en est un qui se dit « particulièrement heureux » d’une telle décision. Lui c’est Bernard Pivot, l’ancien présentateur télé et amoureux des belles lettres exprimait sa joie sur son compte Twitter : « C’est le dénouement de 30 années de combat contre l’ignominie. Aujourd’hui je suis heureux et les grands auteurs de la langue français le sont probablement aussi. » Un message retweeté plus de 30 000 fois en deux heures à l’image de la liesse générale qui gagne la France à la suite de cette nouvelle.

La restriction d’« au jour d’aujourd’hui »  devrait donc se faire par paliers comme l’ont détaillé Aurélie Filippetti et Vincent Peillon : « Tout d’abord nous imposerons aux différents médias, que ce soit dans leurs programmes d’information ou de divertissement, l’utilisation de cette expression trois fois par mois maximum. Au bout de six mois nous passerons à une seule utilisation mensuelle. L’idéal étant d’atteindre une absence totale de recours à cette fâcheuse expression d’ici un an. »

Quant aux sanctions pour ceux qui ne respecteraient pas ce cadre, les deux ministres se sont montrées plus flous : « Nous ne voulons pas stigmatiser les Français. C’est une habitude orale profondément ancrée dont il est difficile de se débarrasser et nous en avons conscience. Mais s’il y a des fraudeurs, il est possible que ces derniers reçoivent une amende. Cette amende serait évidemment assez basse et essentiellement symbolique. »

La colère des producteurs de télé-réalité

Parmi les rares personnes à critiquer cette mesure du gouvernement, les sociétés de production de programmes de télé-réalité ont été les premières : « C’est tout simplement la perspective du chômage technique qui se profile pour nous à l’horizon. On va probablement devoir annuler plusieurs concepts qui étaient dans les tuyaux. Des gens vont se retrouver sur le carreau. C’est une attitude irresponsable de la part de François Hollande en ces temps où le chômage explose », s’indigne Alexia-Laroche Joubert, productrice chez Banijay de divers émissions comme Popstars ou Les Ch’tis.

Mais cette levée de bouclier ne devrait pas peser bien lourd face à la détermination de Jean-Marc Ayrault et de ses ministres qui s’appuient sur le soutien massif des Français. Lors de leur conférence de presse, Vincent Peillon et Aurélie Filippetti ont d’ailleurs été interrogés sur une possible suppression d’autres expressions dévastatrices comme « C’est que du bonheur » « C’est une véritable aventure humaine » ou encore « Brainstormer » et « Impacter ». Les deux ministres se sont contentés de répondre sans trop s’avancer : « Chaque chose en son temps. Mais effectivement ce sont d’autres dossiers que nous gardons en tête pour le futur. »

La Rédaction

Illustration: Flickr / Parti socialiste
Publicité

243 avis éclairés

3

freddelyon 01/08/2017

Je retrouve cet excellent article et je me demande: mais qu’en pense donc le nouveau gouvernement? Assurément, le changement du nouveau gouvernement est une opportunité à saisir de relever vers le haut l’exactitude de notre orthographe. Je me permets donc de relancer les auteurs, car, au jour d’aujourd’hui, il faut trier sélectivement les expressions que tout un chacun peut utiliser. Si on remet à plus tard, en un an de temps on finira assurément avec une répétition de pléonasmes redondants sur l’ensemble de tous les forums de discussion. J’espère que personne ne m’opposera son veto…

115

arghhh 18/11/2014

Et ceux qui sont trop contents de vous raconter que pendant leurs vacances ils ont « fait » l’Espagne?
Au pilori!
Non chéri(e). Tu n’as pas FAIT l’Espagne. Tu as visité l’Espagne.

(Je sais, l’article n’est pas récennt, mais je viens de le voir.)

ça voui que c’est un avis qu’il est éclairé

122

Deschamps 17/09/2014

Et quelque part alors?? Ne faudrait il pas réglementer sur l’usage de cette « expression »??

110

Pigeonnus 26/08/2014

Je préfère dire « aujourd aujourd’hui » , ça sonne mieux.

118

boucles d'or 02/08/2014

Et pour le « moi je… » ? Voir le « personnellement moi je… » Non, parce qu’un JE suffit à la base ? A moins qu’il faille insister sur l’égo ?

124

Octarine 02/08/2014

La situation a empiré: pour contourner la loi j’entends de plus en plus de monde dire : « A L’HEURE D’AUJOURD’HUI » ! Nos gouvernants ne peuvent pas continuer à fermer les yeux !

118

mdr76 01/08/2014

Quelle dommage que cela est une blague ca m’aurais fait plaisir

127

Marc 01/08/2014

Misère, j’attendais ce jour depuis toujours, mais au vu de la date du jour du premier avis éclairé sur cet article de journal, cela fait un an aujourd’hui jour pour jour que l’article est paru… En ce jour du jour d’aujourd’hui, rien ne semble donc avoir évolué. La loi aurait-elle été ajournée?

114

Philippe 01/08/2014

Au jour d’aujourd’hui, vouloir impacter cette aventure humaine après avoir voulu brainstormer, c’est que du bonheur

108

Totologix 01/08/2014

Jean-Marc Ayrault est encore 1er sinistre ?

115

caneton enchaîné 01/08/2014

L’utilisation d’un moratoire aurait été plus judicieux même si je reconnais toute la brutalité d’une telle mesure.

117

Etienne 01/08/2014

Cet article rédigé montre tactilement du doigt qu’il ne sert nullement à rien de dire plusieurs fois exactement la même chose au risque fortuit de se répéter de nouveau ! Enfin ! Merci !

114

fabienne tabard 01/08/2014

Et « gérer » mis à toutes les sauces, si on en parlait dès hui?

124

sonia 23/05/2014

laisser les gens vivre comme il l' »Entende »…
la langue francaise est une langue vivante, alors laissons la vivre… certe quelque expression laisse a désirée, mais en « ces temps de crise » ou l’education et les valeurs ce perde et laisse a désiré, laissons aux citoyens les moyens de survivre…

    121

    Sly 01/08/2014

    Elle vit bien la langue française avec vous madame Sonia : 4 petites lignes d’écriture = 10 fautes d’orthographe….:-(

      106

      hardmaverick12R 01/08/2014

      J’en note 15 pour ma part! Belle perf!!!

        124

        PeaceTache 13/11/2014

        Trop fort ! Il y en a 16, c’est magnifique.

    122

    J.E. 01/08/2014

    Oui, la langue française est une langue vivante. C’est pourquoi il faut la traiter avec respect. C’est aussi pourquoi votre message s’apparente à de la maltraitance. Cruelle personne ! Ne l’entendez vous pas gémir sous vos coups ?

    128

    Bob 01/08/2014

    L’éducation, les valeurs et la grammaire.

    147

    djool 01/08/2014

    Que connais tu de la langue francaise toi qui fais des fautes horribles a lire?

119

Zoizelle 24/02/2014

Cela risque d’impacter grandement la vie des personnes vivant sur Paris. Je dirais-même plus,celle des personnes des quartiers.

    117

    djool 01/08/2014

    C’est vrai que dans les quartiers tu entends souvent « au jour d’aujourd’hui »!mdr!

129

dede 09/02/2014

J’attends avec impatience l’interdiction de « que du bonheur »
Cette expression me file de l’urticaire

    113

    Hervé 01/08/2014

    à ne pas confondre avec « queue du bonheur » qui pourrait être un titre de film !

    103

    classicf 01/08/2014

    Tellement insupportable. Je l’aurais faite passer avant toutes les autres.

110

Skyb 01/01/2014

C’est juste énorme comment on stigmatise !

125

XIII 01/01/2014

Il me semble qu’il fallait faire quelques choses, contre cette expression totalement inutile.
Je me demande d’ailleurs quand le gouvernement aura l’audace et le temps de s’attaquer au expression franco-anglaise dans le vocabulaire commercial, la réflexion sur comment vendre (le marketing) ou la publicité ou encore les entreprise d’événementiel.

120

chuimdoc 08/11/2013

on va pouvoir enfin arrêter notre grève de la faim…

127

Madjid 07/11/2013

cela fait du sens car ce problème n’a pas été objectivé à ce jour !

    115

    P. Trolleuse 07/03/2014

    Oh merci Madjid, je n’avais pas vu le joli cadeau que vous m’aviez offert pour mon anniversaire (le 7 novembre, donc): une phrase délicieuse !

120

Anisa 12/09/2013

A l’attention de l’équipe éclairée du Gorafi dont je suis fan : pourriez-vous également traiter le sujet « y a pas d’souci » s’il vous plaît ? Parce que je suis au bord de l’explosion et du lynchage lorsque j’entends les jeunes et les moins jeunes dégainer cette expression pour remplacer un simple « oui » ou « avec plaisir/je vous en prie ». Insoutenable. Merci par avance pour tous ceux que vous sauverez de ma colère sans pitié 🙂

125

l'instit 24/08/2013

Il faut dire aussi que c’est un fabuleux moyen pour tout lycéen en recherche d’inspiration qui se débrouille, de gagner une ligne sur sa copie

126

Winston Smith 23/08/2013

ce qui est inquiétant c’est que l’on commence par supprimer un pléonasme, « au jour d’aujourd’hui ». Mais ensuite, ce sera certainement « aujourd’hui » qui sera supprimé. Ainsi la langue française deviendra dénuée de mot pour désigner le temps présent, et l’on pourra mélanger passé, présent et avenir. Napoléon peut gouverner avec François Hollande, la bombe atomique est inventée à la préhistoire et détruit les dinosaures.
Inévitablement, cette inculture créée par la suppression d’un mot créera une société d’idiots.
Il n’y a donc pas besoin de créer une « novlangue » pour manipuler les esprits, seul supprimer la notion de temps est nécessaire et suffisant.
Alors, je vous le dit, méfiez-vous, et Big Brother is watching you.

124

Audrey 20/08/2013

Voilà une bonne nouvelle ! Et si le ministère pouvait également interdire l’utilisation « d’un espèce de » ce serait merveilleux :)Mes oreilles ne seraient plus écorchées toutes les cinq minutes !

125

george abitbol 18/08/2013

si on pouvait virer tous les commentateurs sportifs et animateurs qui utilisent l’expression  » une egalité parfaite »,au jour d’aujourd’hui se serait que du bonheur.

120

Ficanas 17/08/2013

Ce n’est pas une répétition, mais une répétition de répétition. En effet, à l’origine, « hoc die » latin signifiait « ce jour ». Les différents vocables romans signifiant « aujourd’hui » le montrent:oggi en italien, hoy en castillan, hoje en portugais, hui en français. Mais ce hui, trop court et proche de « oui » a été renforcé par « au jour d’hui », qui s’est cristallisé en « aujourd’hui ».
C’est le même processus qui se poursuit en disant: au jour d’aujourd’hui.

    108

    aldebert 23/08/2013

    peut-on imaginer alors dans quelques décennies, si la loi de suppression de l’expression n’est pas correctement appliquée, un « au jour d’aujourdaujourd’hui »?

      118

      Jef 06/02/2014

      Absolument. D’où l’urgente nécessité de cette loi pour endiguer ce phénomène engagé depuis des siècles d’évolution de la langue française. On peut parler de moment historique dans l’histoire de la langue.

137

Ludovic 14/08/2013

Sinon on peut aussi inventer le « au jour du jour d’aujourd’hui » !

117

Highlander 14/08/2013

je propose un intérimaire remplaçant : au jour ni d’hier ni d’ante-hier…par ce qu’au jour d’aujourd’hui, j’aimera pas que ce fût demain. Sinon on peut tenter plus bref, « A Ji-Ji-Ji », cela sonne tout aussi éclairé à l’oreille. Et toi, à JJJ qu’est-ce que tu lis? Oh moi, à JJJ, je lis plus vraiment. C’est vrai qu’à JJJ, on a plus le temps. Sinon, à JJJ, qu’est-ce que tu manges? Oh moi, à JJJ, que des salades. C’est vrai qu’à JJJ, avec le temps qu’il fait JJJ, on a pas le courage de manger chaud… Bon, tu m’excuses, à JJJ, il faut que je parte. A JJJ, demain!

112

tlcprod 11/08/2013

Tout ce qui ce croyent intelligents, vous avez pas fini votre concours du zizi le plus long en français?! J’aimerais bien lire les commentaires tranquille sans buter à chaque nouvelle règle de français.

Ceci est un avis éclairé, alors je clique pour valider.

    112

    simon 14/08/2013

    avec 4 fautes sur les 5 premiers mots, évite de donner des leçons !

      123

      ylc 21/08/2013

      C’était fait exprès, Captain Obvious.

117

pistolet 10/08/2013

avant de donner un avis vérifiez tous vos commentaires ……Pourquoi???Ils sont pleins de fautes de français.A bon entendeur…..

    114

    Emma 20/08/2013

    Avant de donner un avis, vérifiez tous vos commentaires… Pourquoi ? Ils sont pleins de fautes de français. À bon entendeur.

    Et la ponctuation aussi 😉

119

Ali Lala 08/08/2013

Ok.
Jvous mets dans la boucle.

    117

    Gasp ! 12/08/2013

    Rien de tel qu’une bonne encyclopédie pour vous éclairer.

    Prenez-la avec vos 2 mains, portez-la bien au-dessus de votre tête, et faites-la brusquement chuter en accélérant si possible sa descente avec vos propres mains.

    Promptement propulsée, elle vous éclairera très certainement dans un bref état de conscience sur sa valeur et son poids dans la société.

    A défaut, un dictionnaire ou même une masse peuvent produire le même effet.
    Etonnant, non ?

120

Bibi au fricot teint 05/08/2013

Si seulement cette info pouvait être vraie… *soupir*

    121

    Malice 09/08/2013

    A tous les Gus qui se sentent si brillants face à tous ces incultes qui massacrent la langue française par de telles aberrations.

    Savez vous que l’expression « au jour d’aujourd’hui » n’est en rien une faute de français ? Que si elle devait en être une alors « aujourd’hui » en est une également puisque « hui » signifie déjà en ce jour ?

    Avant de critiquer, commencez par vous renseigner…
    Spécialement pour vous, petit extrait du site http://www.academie-francaise.fr

    « Au jour d’aujourd’hui, particulièrement redondant puisque aujourd’hui comporte déjà deux fois l’idée du « jour où nous sommes » (c’est le sens de hui, qui vient du latin hodie), se trouve parfois dans la langue littéraire, chez de fort bons auteurs, et très bien employé, lorsqu’il y a volonté d’insistance, pour bien marquer soit une étroite limite temporelle, soit une immédiate actualité. Ainsi chez Maurice Genevoix : « Une riche plaine bien de chez nous, aussi belle qu’au jour d’aujourd’hui ». On l’emploie souvent avec une nuance de plaisanterie. L’essentiel est de n’en pas abuser, mais en elle-même, cette tournure n’est pas incorrecte. »

119

F.Ribery 05/08/2013

Au jour d’aujourd’hui, je suis pas d’accord que cette expression est supprimée!

    127

    Raymond 06/08/2013

    Merci Franck, j’est bien rigoler avec qu’est se que t’a dis! Tu mérite plus de soutient que Haziza!

    118

    Ida 07/08/2013

    Juste pour troller: Je NE suis pas d’accord que cette expression SOIT supprimée. (Mais comme c’est éclairé comme avis!)

110

Fred 04/08/2013

« Hui », ça m’va bien. Michel> ça prend combien de millisecondes??
(On pourrait ajouter l’adjectif petit: une « p’tite ratatouille », un « p’tit coulis », un « p’tit vin », un « p’tit côté » …
Et puis il y a le mot espace. Je pense aux émissions de déco. J’oubliais, la pièce à vivre. Comme si l’on était au seuil de la mort dans sa salle de bain!)

111

Inquisiteur 04/08/2013

Moi je propose qu’on encadre l’utilisation du point godwin.

125

edwige 04/08/2013

Oui là il faut se dresser haut et fort et clamer tous ensemble cette interdiction !!
je ne le comprend que trop bien, Strasbourgeoise d’origine, je me bats pour que dans ma ville, on entende plus à la sortie des restaux  » Bonsoir et bonne soirée » oui oui tout cela dit dans la même expression!!

117

Jacques Facial 04/08/2013

Ca va pas la tête ? Il manquerait plus que des sanctions pénales sur « sa va » et le pays court à la crise …

122

Sum-1 04/08/2013

Dites donc, le Gorafi, une tautologie est forcément « doublement » redondante, puisque ça dit deux fois la même chose ! Vous êtes donc vous-même coupable d’une tautologie. Marrant !

    116

    Quinn 05/08/2013

    Et bien non: aujourd’hui est une tautologie, au jour d’aujourd’hui est une tautologie doublement redondante.

    C’est pour ça qu’ensemble nous militerons pour la restauration du « hui », nous avons gagné une bataille mais pas la guerre!

    129

    et bien non ! 05/08/2013

    Ils se fichent tout simplement (legerement hein!) de Vincent Peillon, qui pretend que cela est une aberration de la langue, tout en faisant un faute juste apres… Ainsi, tu t’es laissé prendre à leur piege!

      120

      Amalia 06/08/2013

      Non, comme l’a dit un commentaire précédent, HUI veut déjà dire « aujourd’hui », donc aujourd’hui est une tautologie et au jour d’aujourd’hui un scandale de redondance!!!

117

Abécé 04/08/2013

Personnellement, moi-même, Je ne cherche point la perfection, étant au fond, loin de faire un score parfait à la dictée de M. Virpot… Mais tout de même. Au jour d’aujourd’hui, c’est des choses à ne pas faire !

C’est vrai, il y a au moins 10 fautes de grammaires par journal télévisé, voire plus. Sans compter ces candidats éliminés des jeux hautement intellectuels pour qui l’aventure s’arrête.
C’est qui croivent quoi ? Qu’on va rentrer chez nous sans rien remarquer ?

104

juju 04/08/2013

Ouf ! je craignais le « au jour du jour du jour d’aujourd’hui… »
Il reste encore un chantier insurmontable : l’accent circonflexe du A sur tache que l’on voit si mal utilisé… Une « tâche » de chocolat est-elle plus incrustée qu’une vulgaire tache ??? Une lourde tâche en perspective…

119

Claire Reha-Visey 04/08/2013

Sage mesure ; rappelons que l’expression représente 15% d’un tweet !
Imaginez ce que l’on va pouvoir dire avec l’espace gagné.

119

Dupond et Dupont 03/08/2013

Moi personnellement, je n’aime pas du tout les pléonasmes tautologiques.

131

zapiro-ZEN le celte 03/08/2013

Mais qu’est-ce que ça peut bien vous faire l’emploi du jour d’aujourd’hui puisque dans moins d’un demi-siècle nous parlerons tous Breton.

126

Marcel Aquabon 03/08/2013

Et la championne qui tape son meilleur tennis? Ça finit par gonfler.

    114

    Tata la havraise 04/08/2013

    Oui, je monte tantôt, par ce que c’est un rien beau là haut…

113

Pmartin83 03/08/2013

Au jour d’aujourd’hui, dans le monde de la terre, il y a quand même des choses plus importantes qu’une pauvre expression

123

LE Nelge 03/08/2013

Ne boudons pas notre plaisir.
C’est que du bonheur, car au jour d’aujourd’hui cette décision va impacter de belles aventure humaine.

120

Jules et Douard 03/08/2013

Cet article est juste énorme, mais on m’a dit comme quoi ce site était pas sérieux

    124

    Moustique 03/08/2013

    Et bien j’affirme le contraire comme quoi c’est le seul site à délivrer de la vraie info.

110

Lionel Joserien 03/08/2013

Un bon premier pas. Maintenant il va falloir interdire l’utilisation de « sinon » à la place de « à part ça ».

Monde de merde.

121

Pik 03/08/2013

Ce qui m’amuse avec cette expression, c’est qu’on en trouve les premières occurrences au début du XIXème (déjà vaguement qualifiées de pléonastiques).
Mais pourquoi l’interdire ? C’est juste la marque d’un figement qui montre qu’on perd la trace de « jour » dans « aujourd’hui » (jadis écrit « au jour d’ui »).

Cette peur de ne plus revoir le jour, n’est-ce pas la preuve que nos dirigeants commencent à craindre de se retrouver à l’ombre ?

Au fond, je me demande ce que cette expression a de plus détestable que de souhaiter à quelqu’un « bien le bonjour », ou que de pratiquer le « tri sélectif », ce qui n’est généralement pas suivi d’insulte.

114

Jean Wallace Hauss 02/08/2013

D’un point de vue pratico-pratique, il fallait solutionner le problème…

123

ZEpiro 02/08/2013

Une expression bien horripilante: quelque part. » Nous avons prévenu notre chef mais quelque part il ne nous a pas écouté » Comment le pauvre chef pouvait il entendre si on ne lui dit pas où? Some where plein le derrière et il faut que cela cesse immédiatement. Et pour cela je saisis immédiatement mon député-maire pour qu’il présente un projet de loi contre ce quelque part.Je trouve inadmissible qu’au jour d’aujourd’hui on soit agressé par ces expressions sans queue ni tête.

124

J 02/08/2013

Enfin le gouvernement s’attaque à un des vrais problèmes qui ronge notre société. Il était temps! Voilà plus d’un an qu’ils se cachaient derrière des écrans de fumée ( mariage pour tous, débat sur la transition énergétique … )

Nous pouvons être fier d’eux car c’est par ce genre de loi que Francophonie et les valeurs qu’elle véhicule sont défendues.

131

Nairam 02/08/2013

Et la mode de l’utilisation du mot désespérance (bien que présent dans le dictionnaire)à la place de désespoir, y a moyen de faire quelques chose?

112

Popol 02/08/2013

Ne pourrait-on pas ajouter : « plus belle la vie » car la vie est belle par essence et l’expression m’énerve ?
Meric

114

Yannick 02/08/2013

Prochaine étape, une loi contre les gens qui utilisent « entre parenthèses » quand la logique voudrait que ce soit « entre guillemets » et inversément. Ou l’interdiction pure et simple de ces deux expressions, parce que de toutes façons c’est lourdingue.

111

Régis 02/08/2013

On en parle, on en parle, oui, mais au jour d’aujourd’hui il n’y a encore rien de fait……

125

Padeur 02/08/2013

Sans véritable sanction, c’est « pas demain la veille » que l’expression disparaîtra…

Plus sérieusement, la langue française est une langue vivante, c’est normal d’y introduire de nouveaux mots, voire même d’accepter certains mots populaires (certains emprunts à l’argot sont d’ailleurs parfois poétiques). C’est compréhensible de simplifier certaines orthographes inutilement compliquées. Mais il y a des règles…

Il m’arrive parfois de devoir lire à voix haute un email (oups, « courriel » pour les puristes) afin de le comprendre tellement il est bourré de fautes énormissimes.

Si tu ne sais pas écrire, apprends ou fais des clips, des slides avec des dessins mais abstiens-toi de nous écorcher les yeux s’il te plaît.

Pour les journalistes (pas vraiment ceux du gorafi au passage (c; mais ils ont certainement un peu plus de temps pour écrire), merci de laisser branché votre correcteur orthographique voire même de prendre le temps de vous relire.

    116

    Rintintin 02/08/2013

    Les puristes diront, d’ailleurs, que « voire même » est un pléonasme et il est bon de savoir l’expression se trouve également dans les tuyaux de la suppression annoncée par le Gorafi.

117

Joël Rhanime 02/08/2013

À la bonne heure !

122

Franck 02/08/2013

Bernard Pivot, qui n’est vraiment pas swag, va tacler incessamment sous peu des expressions comme « Allô, non mais, allô quoi ».
C’est trop la honte, franchement, j’ai la haine quoi.

    122

    Gasp ! 07/08/2013

    Comme je ne sais pas ce que signifie « être swag », que c’est encore une expression que cette superbe et enrichissante télé-réalité nous invite à avaler de force et qu’il est hors de question que je me laisse tirer vers le fond par tant de médiocrité, voire d’inculture crasse, je préfère simplement soutenir Bernard Pivot et l’inviter à ne pas se prononcer : il ne sert à rien de vouloir cultiver les gens contre leur gré.

    Continuons plutôt à les gaver comme des oies : pendant qu’ils bâfrent, libre à nous de nous engraisser sur leur dos !

120

zapiro 02/08/2013

j’ai entendu d’hui un campeur racontant à un autre campeur, qu’il avait essuyé un orage. J’aurais aimé voir la taille de la serpillère ( dites wassingue danl ch’nord si vous ne voulez pas vous prendre un chargeur de Kalach dans le ventre).

    119

    zephiro 22/06/2014

    essuyer : sens figuré « endurer, supporter ».
    essuyer une tempête. Essuyer un feu nourri, essuyer de lourdes pertes. Essuyer un affront – à rapprocher peut-être d’un affront mal lavé ? 😉

    117

    zephiro 22/06/2014

    Cela dit, j’aime beaucoup votre image de la serpillère.^^

126

Mewah 02/08/2013

Personnellement, je ne puis soutenir un « voir même ».

Déjà parce que « voir » s’écrit « voire » et que « voire » signifie « et même »…
Donc, « voir même », quand bien même on l’orthographierait correctement « voire même », signifierait « et même même », ce qui, admettons-le, s’avère à la fois ridicule et agaçant.

Par contre, je suis pour la réintroduction massive d’outre-quiévrain!

123

=°.°= 02/08/2013

Enfin une vraie mesure.

Voilà qui donne de l’espoir aux différents collectifs de lutte contre l’utilisation du « ou pas ».

Mais je crains qu’une fois de plus, les ministres ne manipulent que l’effet d’annonce.

Osons le dire, la vraie peur, c’est celle des phrases courtes. Nos compatriotes et nos hommes politiques en particulier, risquent de constater subitement qu’ils n’ont plus rien à dire.

Il faudrait donc mettre en place une Haute Autorité ainsi que différentes mesures d’accompagnement, pour un vrai changement qui est maintenant.

125

lachtouille 02/08/2013

Nan mais c’est complétement con! le gouvernement prend encore le problème à l’envers. Le but c’est de raccourcir le temps des discours alors pourquoi on ne demande pas tout simplement aux gens de fermer leur gueule. Ba ouai! « à l’heure d’aujourd’hui » y’a twitter et face de book pour discuter mal sur Internet, y’a plus besoin de parler. D’ailleurs je ne communique que par SMS avec les gens qui sont dans la même pièce que moi parce que « pour le coup » c’est plus rapide. « A la limite » j’utilise encore des fois ma bouche pour lancer un grand Ho! dans la pièce et puis c’est marre. « Comme même » ça sent encore l’enfumage de la part de nos dirigeants ça. Surtout que Michel Sapin encore hier utilisait l’expression dans une interview, faite ce que je dit et pas ce que je fais.

123

Cam 02/08/2013

Ils seraient bien avisés d’ajouter « collègue de travail » dans leur package !

106

jiho 02/08/2013

J’étais un des premiers à mener cette campagne de salut public.
On a gagné!

117

luneart 02/08/2013

d’ailleurs, supprimons « aujourd’hui » tautologie en soi, et retrouvons le simple « hui ».
Je vais aller lancer une pétition.

104

OxygenJB 02/08/2013

A quand la supression de « temps réel » ? Pourrait-on me dire ce qu’est le temps réel? On est en pleine métaphysique..En français il y a un mot très simple pour désigner l’action, c’est: simultané !
Et pourquoi pas tant qu’on y est supprimer les  » se reconstruire ».. Marre de tous ces gens qui se reconstruisent, à croire que la France est un vaste chantier de maçonnerie! Aujourd’hui, le plus petit évènement nécessite une reconstruction. Ex: L’autre jour, je suis tombé en panne sur l’autoroute, mais j’ai été pris en charge par une cellule psychologique pour me reconstruire! Que du bonheur !

    111

    bubble 02/08/2013

    Le temps réel n’a en fait rien à voir avec « simultané » ou « en direct ». cela signifie qu’il n’y a pas d’ ellipse dans ce qui est présenté. exemple On dit souvent que la série 24 est une série en temps réel car une saison de 24 épisodes raconte ce qui se passe en une journée. 1 épisode d’une heure représente une heure de la journée.

    113

    CaroBlonde 02/08/2013

    Te reconstruire? Encore eut-il fallu que tu fusse déconstruit!;)

      116

      Grammar Facho 03/08/2013

      Blondie,
      Encore eut-il fallu que tu susses conjuguer.
      Pffft, ces grammar nazis, rien que des petits bras.

114

Marcus 02/08/2013

Au jour d’aujourd’hui il faut saluer une telle initiative. Au jour d’aujourd’hui particulièrement il en était grand temps et les contrevenants méritent d’être châtiés comme il se doit !

    111

    sigmund 03/08/2013

    Méritassent, bordel de merde !!!

124

Thomas 02/08/2013

Il faut faire cesser ce massacre de notre belle langue et ces tautologies incessamment sous peu

106

hue 02/08/2013

Le tweet fait 170 caractères, ça pue le fake.

106

Guillon 02/08/2013

j’y crois pas à cette info, je ne vois aucune trace de CP sur les sites de la culture ou de l’éducation…

109

GATC 02/08/2013

A quand l’interdiction du « C’est pas faux » ? Ca devient aussi insupportable !

113

Don Mateo 02/08/2013

Ça va dans le bon sens, espérons qu’un jour nos élus prendront leurs responsabilité en rétablissant la peine de mort pour ceux qui écrivent « Comme même » à la place de Quand même; et ceux qui parle de Chartres Qualité au lieu de Charte.

    116

    Don Mateo 02/08/2013

    Et la prison à vie pour moi-même, pour « responsabilitéS » et « parleNT ».

    108

    Cépamoi 02/08/2013

    Ceux qui parlent de chartres ont peut être une excuse.Ils beauce fort à moins qu’ils soient turcs et dans ce cas on peut dire qu’ils bosphore.

123

Catherine 02/08/2013

Je pense que l’on se bat pour des causes inutiles et que les français « au jour d’aujourd’hui » ont d’autres préoccupations plus sérieuses. Comment finir le mois.. ou le commencer..? …
On se souviendra du gouvernement Hollande pour ses mots rayés du dictionnaire, son mariage gay, etc.
Il est vrai que tout cela est vitale(!)

    113

    Marc 02/08/2013

    C’est quand même incroyable d’être crédule à ce point et de croire une information pareil. C’est mal connaitre legorafi. Tirer des conclusions politiques d’un « fake » c’est quand même accablant d’inintelligence.

      100

      Q.I de bigorneau 02/08/2013

      Et vous Marc, comment vous voyez-vous?

    108

    Docteur Mabuse 02/08/2013

    La carte est vitale, cela est vital…

116

Malis 02/08/2013

Au jour d’aujourd’hui les gens ce prennent la tête avec des merdes au lieu de résoudre les vraies problèmes du pays BRAVO!

    117

    Pastis 02/08/2013

    Au jour d’aujourd’hui, il y en a encore qui oublient de se renseigner sur le type de site qu’ils visitent…

      122

      Sam Silboo 02/08/2013

      Au jour d’aujourd’hui, il y en a encore qui préviennent les abrutis de ne pas venir poster sur ce site, me privant ainsi d’un de mes trop rares petits plaisirs humoristiques quotidiens.
      Comme dirait Dieudonné : « ferme la ! à tout jamais ! physiquement … ferme la! »

        114

        Mewah 02/08/2013

        Heureux les simples d’esprit… Et hilares ceux qui les écoutent 🙂

          108

          YobaLaMoustiK 04/08/2013

          Au jour d’aujourd’hui comme hier et demain, je suis tout simplement morte de rire en lisant les articles et surtout les commentaires qui les valent bien.
          Je suis également pour l’interdiction de l’expression toumanière en lieu et place de « de toutes manières », ça m’insupporte depuis l’enfance…
          P.S. Ceci n’est ni un avis éclairé, ni éclairant, mais à cheval donné on ne regarde pas les dents hein…

        107

        zapiro 02/08/2013

        Purée! Pastis rit car tu fais l’idiot à prévenir les visiteurs non initiés.

109

Brian Dupont 01/08/2013

Chassons les anglicismes qui mettent en danger notre si belle langue.Bon je vais me doucher, me raser et rejoindre quelques amis dans un night-club et demain on a un after puis direction le job avec un méga brain storming avec le boss. Faudra pas jouer la loose mais au contraire winer/winer.Allez bye à tous.

98

Mon tour de France | Jabiru Blog 01/08/2013

[…] Ce regard dans le rétroviseur d’un passé resté incomplètement évalué, éclaire au jour d’aujourd’hui et par comparaison notre spécificité spécifique […]

104

Chill 01/08/2013

Une demi-mesure effectivement.
On oublie trop bien la variante, « à l’heure d’aujourd’hui ».

109

gaiou 01/08/2013

Filipetti zetes certain ?
pas à vacances à 2H de Paris comme la dernière fois….avec ses dossiers

118

Desrues claudine 01/08/2013

je propose la même chose pour: »en mon nom personnel »
ah! et j’oubliais: on dit pallier quelquechose et non « pallier à… » crotte, à la fin! ! ! ! !

    120

    MC 02/08/2013

    Commencez déjà par mettre une majuscule au début de vos phrases avant de vouloir vous attaquer à des choses plus compliquées. Demain, on discutera du fait qu’il faut mettre un espace (insécable) devant le caractère « : ». Et après-demain, on verra qu’un seul signe de ponctuation suffit à la fin d’une phrase. Bref, au jour d’aujourd’hui, nettoyez devant votre porte avant de prétendre donner des leçons d’expression.

      122

      tttztzt 02/08/2013

      On dit UNE espace dans ce cas. Le caractère typographique est du genre féminin… :p

102

Le Fisc 01/08/2013

Si, a titre personnel, je peux regretter le faible montant des amendes prévues en cas de manquement à la loi,je tempère ma frustration en notant l’humanisme des auteurs de cette mesure,très conscients que ce sont les pauvres qui seront les plus pénalisés, comme toujours comme chacun le sait,puisque les riches pourront s’offrir le service de secrétaires et du petit personnel diplômé en nov’langue pour s’éviter les rigueurs de la LOI.

113

Maok 01/08/2013

C’est fort de café comme même de toucher ainsi aux madeleines de Proust de la langue français. Moi qui croyais que ce gouvernement était enfin rangé des voitures ! Ce n’est pas avec ce genre de mesure galvaudée qu’on va faire avancer la France, il faut être plus proactif !

    110

    Gasp ! 01/08/2013

    Ils seraient bien remontés jusqu’à Marin Marais pour plus de proactivité, mais la viole de gambe n’est plus significativement en usage au jour d’aujourd’hui.
    Sinon ils l’auraient mise à l’amende elle aussi, c’est certain.

    (je me méfie des adeptes des réformes qui auraient sans aucun doute fait un procès à cette pauvre viole de gambe en l’accusant arbitrairement d’incitation de viol, viol en réunion, incitation à la discrimination et sexisme.
    Elle l’a échappé belle ! )

    A part ça, le gouvernement se réserve toujours le droit d’adopter et de naturaliser les wallons quand la Belgique se scindera, ce qui nous amènerait un paquet de nouvelles expressions que nous adopterions sur l’heure et pour lesquelles nous nous crêperions le chignon comme des chiffonnières.

    Molière, Rabelais, revenez 🙁

121

Fregate 01/08/2013

Il eut été préférable d’instaurer un Impôt sur la Grammaire Fautive (IGF) qui aurait grandement contribuer à remplir les caisses de l’Etat.

    99

    Gobeur 01/08/2013

    Et Franck Ribéry? Vous avez pensé à Franck Ribéry? On va encore nous parler de confiscation fiscale…

    114

    Pompom 02/08/2013

    Chère Frégate…la première amende aurait donc été pour toi?! A moins que ton intention fut d’écrire « contribuée » ?!

    Bien à toi.

107

zapiro 01/08/2013

A la rentrée ce sont les parisiens ( vrais et faux) qui vont devoir s’acquitter des plus fortes amendes pour l’usage abusif du m’lon mangè avec la scrétaire alors qu’en rvanche ils oublient toujours de vous souhaiter la bienvnue.C’est sla, non?

109

Robert 01/08/2013

Je vois pas comment ils peuvent interdire d’utiliser cette expression. Si les gens ont envie de mal parler une loi ne peut pas les interdir! C’est débile leur truc! Il y a d’autres problème à réglé.

    115

    Gasp ! 01/08/2013

    Le langage est l’essence même d’une culture.

    Il traduit son appartenance, modèle sa tournure d’esprit, structure sa manière de pensée et rapproche – ou éloigne – les peuples.

    La Langue est à elle seule un poème, une revendication, une bravade et un défi pour une groupe, un peuple, une tribu.
    C’est aussi un formidable cheval de troie et un acte d’envahissement à part entière (La francophonie en est tout au long de son histoire une belle démonstration, au même titre que le Commonwealth)

    La défendre, comme les québécois le font pied à pied encore aujourd’hui* au Canada, en devient donc autant un acte politique qu’une déclaration d’amour.

    Aussi convient-il au quotidien d’en garantir la beauté, la pertinence, la cohérence, pour en éviter les dérives et la perdre au fil du temps dans un abêtissement crasse, ce nivellement par le bas qui nous enfonce chaque jour plus dans la bêtise et le gavage des oies.

    Ce combat n’est jamais inutile, bien au contraire. Il n’est par ailleurs jamais gagné d’avance.

    Continuons la lutte, et sanctionnons aussi l’abus de « Une fois qu’on s’est dit ça » : c’est « juste » plus possible !

    *Pardon : au jour d’aujourd’hui, voulais-je dire, bien évidemment

      114

      Begnat 02/08/2013

      sang pour sang d’accord avec vous.
      Les langues, notre langue, a toujours été le ciment de notre culture.
      Ici, au Pays Basque, nous avons une expression qui dit:
      « Entre dans ma maison, tu deviendras un amis.
      Parle moi en Basque, tu deviendras mon frère. »

      Preuve en est que le langage réunit les êtres.

        118

        blob 03/08/2013

        Un ami (sans esse) ou un amish (avec une hache) ?
        Il n’y a donc pas de cambrioleurs, chez vous ?

        110

        Jean-Michel Ifaicho 05/08/2013

        Si je parle en baskets, je vais deviendre ta sœur?

114

Perrod 01/08/2013

Malgré tout, il s’agit du penchant populaire de la langue qui évoluera encore et encore, le penchant élitiste et classique mène aux langues mortes, si vous regardez la différence entre Latin Populaire et Classique c’est exactement pareil. Bref même avec humour il est curieux de constater que les gens exècrent l’Évolution des langues tout en y faisant part bon gré mal gré.

    107

    Richard V. 01/08/2013

    Quoi, on m’aurait menti aussi à l’insu de mon mal gré?
    Malgré que je fais des efforts, j’ai du mal à suivre.

    105

    Gasp ! 01/08/2013

    La langue comme la culture en sort vainqueur quand elle ingère l’autre, et non quand elle est dissoute dans une autre.

    Les vainqueurs écrivent l’Histoire, la Langue est leur indéfectible support.

107

Journaliste-à-Buzz 01/08/2013

Dernière minute:

Le Président vient de faire une déclaration du Ministère de la Culture s’exprimant sur cette réforme et a déclaré que :

« […]si certains usagers de la langue française avaient l’impression que revenir à la forme « aujourd’hui » allait à l’encontre de leur conscience ou de leur système de valeurs aussi bien culturel que personnel ou religieux, alors ils ne seront pas répréhensibles car l’usage de la langue française s’impose à chacun dans la limite de sa liberté de conscience[…] »

Je vous tiens informé des derniers développements!

96

Yulia 01/08/2013

Très bonne nouvelle. J’aimerais tellement que les gens cessent de dire également « pareillement ». Je pourrais arracher la carotide à mains nues de ces personnes.

    121

    Gasp ! 01/08/2013

    Moi pas, la plupart me dépassent d’une tête. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir envie 🙁

108

Quinn 01/08/2013

Ah! On reconnaît bien là la patte Hollande: des demi-mesures, des compromis, on s’implique mais pas trop, on fait attention à ne pas bousculer les gens et gnagna et gnagnagna…..

Quelle bande de chiffes-molles, ce n’est pas une vraie mesure ça, une vraie mesure aurait été d’interdire complètement l’usage d' »au jour d’aujourd’hui » ainsi que d' »aujourd’hui » pour revenir au « hui » originel, en prononçant le H, sous peine d’une amende lourde.

HUI: court, simple, élégant et rétro.

Alalala, pauvre France d’hui…..

    99

    Chépatro 03/08/2013

    difficile à mettre en œuvre tant « hui » est déjà utilisé pour dire « oui » par ces pécores de Lorrains.

109

ZENIT 01/08/2013

Il faudrait alors également agir en ce qui concerne les :
Combientième
je vais SUR Paris
des fois
je m’excuse etc.

Ce sont des expressions méprisables qui témoignent de l’appartenance à un groupe social peu élevé et indifférent à la qualité de leur communication orale comme écrite.

Je n’en fais bien sûr pas partie rassurez vous.

    108

    jéglisséchef 01/08/2013

    encore un parigot qui méprise la Province. Et si on a envie de dire « monter sur Paris » ? Et de commander une Chocolatine ? Il y en a qui se sont fait tirer dessus pour moins que ça , Môssieur!

    104

    ZENIT 01/08/2013

    on se demande si on doit être rassuré

      100

      Raymond Roumegas 01/08/2013

      M Firmament, je trouve votre propos particulièrement jubilatoire.
      C’est la réflexion qui m’est venue à l’esprit, pas plus tard que tout à l’heure,
      en feuilletant ma collection reliée pleine peau de Télérama.

      Vous prenez de grands risques en affichant vos convictions face aux manants.
      Si je puis me permettre un conseil, mieux vaut agir dans l’ombre.

114

Un 01/08/2013

Et si on catapultait sur la lune tous ceux qui utilisent « juste » tout le temps ? et ceux qui utilisent des anglicismes tout le temps aussi !!!

    118

    G.Péthaut 01/08/2013

    Je suis du même avis que Un mais, comme dirait l’autre : « y aura-t-il assez de place ? « 

107

zepata 01/08/2013

Bonjour, je reviens vers vous pour vous dire que pas plus tard qu’hier je me disais que l’avenir, c’est déjà demain. Comme-ça c’est dit.

    113

    Gasp ! 01/08/2013

    Une fois qu’on s’est dit ça, on a sans aucun doute fait un grand pas en avant.

104

Maok 01/08/2013

C’est fort de café de toucher comme ça aux madeleines de proust de la langue français. Moi qui pensait que ce gouvernement était enfin rangé des voitures

108

ropib 01/08/2013

Ce n’est pas très réaliste. Je pense qu’il faudrait instaurer une solution médiane, en prônant par exemple l’usage d’un « à ce jour d’hui » ; ce serait plus joli.

    118

    Jules Rutilons 01/08/2013

    Je pense qu’il est nécessaire de réhabiliter l’expression « cesoird’hui ».

      102

      Gasp ! 01/08/2013

      Déshabillons-la plutôt avant d’éteindre la lumière

113

Guillaume 01/08/2013

Et qu’en est il des « il y a 15 jour en arriere » et autres « ils voyent » ou « il y a des gens qui zont pas de chance » (oui parce qu’entre qui et ont, on fait la liaison…) ??? Personnellement, ces trois expressions me dérange autrement plus qu’un « au jour d’aujourd’hui »… Enfin, moi je dis ca, je dis rien hein :))

123

aliocha télègue 01/08/2013

Que du bonheur cet article !

114

rienémouhinsur 01/08/2013

Force est de constater qu’il est évident qu’autant que faire se peut, rien n’est moins sûr en l’occurrence.

117

Dextarian 01/08/2013

C’est Luiz Fernandez qui va pas être content, lui qui l’emploie dans son émission au moins 15678432 fois par heure

110

Quantum 01/08/2013

Si il y a une expression qu’il faut interdire c’est vraiment « le silence assourdissant » qu’on nous ressort à tout bout de champ!
Finissons en avec l’exploitation à outrance des oxymores.

    108

    Gasp ! 06/08/2013

    C’est l’insoutenable légèreté des lettres 😀

113

Oxy 01/08/2013

« tautologie « doublement redondante qui ne sert à rien » » étant en elle-même une tautologie, nous sommes devant (ou dans) une belle mise en abyme.

Ceci était mon avis super éclairé

    110

    Jean Tultasseur 02/08/2013

    « Aujourd’hui » étant une tautologie (première redondance), « au jour d’aujourd’hui » est bien une tautologie (proposition forcément vrai) de deuxième niveau, doublement redondante.

    J’espère ne pas avoir à vous le répéter.

    Bien à vous.

      108

      =°.°= 02/08/2013

      Pouvez-vous répéter ou vous voyez une double redondance ? Je crains ne pas l’avoir saisie à sa première apparition.

        116

        Jean Tultasseur 02/08/2013

        Une tautologie est une tautologie. En ce sens, elle est une proposition nécessairement vraie.
        « Hui » signifiant déjà « Ce jour », « Aujourd’hui » est redondant une fois.
        Donc, « Au jour d’aujourd’hui » est doublement redondant puisque signifiant « Au jour du jour de jour »… Rien à voir avec une mise en abyme…

        Bien à vous.

          111

          =°.°= 05/08/2013

          Merci de votre commentaire tautologique expliquant la tautologie.

          Nous venons d’inventer le commentaire fractal. Voilà qui va bouleversifier l’Internet.

          108

          Tabby 01/08/2014

          J’arrive en retard, mais je crains que vous ayez tort :
          Sachant qu’une redondance est un redoublement, doublement redondant voudrait donc signifier un quadruplement.
          Mathématiquement :
          Tautologie = 2
          Doublement = *2
          Redondant = *2

          Nous sommes donc à 2*2*2 soit 8 ; ainsi « au jour du jour de la journée du jour du jour du jour du jour d’aujourd’hui » est une tautologie doublement redondante.

      113

      Jean Cultasseur 02/08/2013

      Cher cousin vous redonder à plaisir. Passeriez-vous vos vacances à Redon? Redon, dois-je vous le rappeler, est la capitale des prothèses de nez. Vous ne connaissez donc pas le fameux nez d’Redon fabriqué dans cette matière noble qu’est le dertal.

111

jéglisséchef 01/08/2013

ce genre de mesurettes, ce n’est pas la panacée universelle.

112

Vol Terre 01/08/2013

Ravi, une bonne nouvelle qui, incessamment sous peu, impactera positivement sur la croissance française !

123

Paul 01/08/2013

J’ai envie de dire … il reste encore à interdire « j’ai envie de dire » et ce sera parfait, que du bonheur ! Allez, on ne lache rien

117

coule 01/08/2013

A la bonne heure H de ce jour J d’aujourd’hui-oui! Il était temps T!

110

Lama QDOS 01/08/2013

En tant que membre de l’Association des Nazis de la Grammaire, cette nouvelle me réjouit, mais j’attends le gouvernement au tournant : nous militons depuis des années pour que les gens disant « malgré que » soient traqués et abattus par le GIGN. Notre combat ne fait que commencer !

    115

    Aurel 01/08/2013

    Le GIGN, Groupement d’intervention de la Grammaire Nazie ?

    116

    jéglisséchef 01/08/2013

    Il faudrait mettre tous ces politiciens inutiles dans un camp de concertation , et en finir avec ces expressions toutes faites nées des heures les plus sombres de notre histoire.

    99

    Numa 02/08/2013

    Ah, ces nazis, toujours plus prompts à dégainer leurs jouets qu’à ouvrir un Grévisse ! Car comme le disent les croulants du quai Conti,

    « Malgré que

    Malgré que s’emploie bien dans la langue soutenue, mais seulement avec le verbe avoir conjugué au subjonctif. Malgré que j’en aie, quelque mauvais gré, si mauvais gré que j’en aie ; en dépit de moi, de ma volonté : Je reconnais les mérites de mon rival, malgré que j’en aie ; Malgré qu’il en ait, nous savons son secret ; Elle ne put cacher son dépit, malgré qu’elle en eût.

    En revanche, encore que de nombreux écrivains aient utilisé la locution conjonctive Malgré que dans le sens de Bien que, quoique, il est recommandé d’éviter cet emploi. »

      109

      Lama QDOS 02/08/2013

      Le lecteur intelligent de mon commentaire aura compris que cette expression n’entrait pas dans notre ligne de mire. Néanmoins, j’invite le sieur Numa à compter le nombre de gens employant « malgré que j’en aie », et à le comparer au nombre de gens écrivant « malgré que » en lieu et place de « malgré » ou « bien que » (tout comme ceux demandant « c’est qui qui » au lieu de « qui », il semble que rajouter des mots inutiles rendant l’expression fausse soit une tare commune à beaucoup de gens), et à en tirer la conclusion qui s’impose.

    106

    Numa 02/08/2013

    Ah, ces nazis, toujours plus prompts à dégainer leurs jouets qu’à ouvrir un Grévisse ! Car comme le disent les croulants du quai Conti,
    Malgré que s’emploie bien dans la langue soutenue, mais seulement avec le verbe avoir conjugué au subjonctif. Malgré que j’en aie, quelque mauvais gré, si mauvais gré que j’en aie ; en dépit de moi, de ma volonté : Je reconnais les mérites de mon rival, malgré que j’en aie ; Malgré qu’il en ait, nous savons son secret ; Elle ne put cacher son dépit, malgré qu’elle en eût.

    En revanche, encore que de nombreux écrivains aient utilisé la locution conjonctive Malgré que dans le sens de Bien que, quoique, il est recommandé d’éviter cet emploi.

    109

    Numa 02/08/2013

    Ah, ces nazis, toujours plus prompts à dégainer leurs jouets qu’à ouvrir un Grévisse !
    Car, comme nous le rappellent les croulants du quai Conti,

    « Malgré que s’emploie bien dans la langue soutenue, mais seulement avec le verbe avoir conjugué au subjonctif. Malgré que j’en aie, quelque mauvais gré, si mauvais gré que j’en aie ; en dépit de moi, de ma volonté : Je reconnais les mérites de mon rival, malgré que j’en aie ; Malgré qu’il en ait, nous savons son secret ; Elle ne put cacher son dépit, malgré qu’elle en eût.

    En revanche, encore que de nombreux écrivains aient utilisé la locution conjonctive Malgré que dans le sens de Bien que, quoique, il est recommandé d’éviter cet emploi. »

    A nazi, nazi et demi !

    97

    Marcel Aquabon 05/08/2013

    Les nazistes, voire même la rédaction du Gorafi, connaissent certainement ce blog « parler-francais.ekablog.com/ ». Que du bonheur.

106

Vieux Réac 01/08/2013

Jamais je n’aurais pu caresser cette hypothèse un jour, mais cela me donnerait presque envie de voter socialiste !

    106

    Gasp ! 06/08/2013

    Caressez votre chat et vous voterez anar’ ?

106

Robert Laffont 01/08/2013

Je dirais qu’en l’occurrence, il est primordial que l’essentiel reste le principal.

121

Benjamin Castaldi 01/08/2013

Vous en faîtes pas pour nous, si on avait des candidats capables de sortir des expressions de 5 mots, ça se saurait! Euh… savrait?

114

Emmanuel Petit 01/08/2013

Au jour d’aujourd’hui, c’est toute la profession de consultant footballistique qui est touché. Si on peut plus meubler avec une expression aussi longue, que nous restera-t-il? Les expressions racistes de Thierry Roland? (déjà recyclées par Philippe Candeloro).

117

Irgoff 01/08/2013

En cas d’échec de ces dispositions, l’expression sera remplacée par « au jour d’au jour d’aujourd’hui ».

    109

    Manon 01/08/2013

    N’importe quoi !! si en plus on fait des fautes dans les expressions, cela montre à quel point vous ne la comprenez pas : Au jour DU jour d’aujourd’hui !

110

Marcel Patulacci 01/08/2013

A fortiori, nous estimons que c’était une responsabilité importante qui incombe au ministre de l’éducation nationale, et qui lui décombe.

    114

    Jael 01/08/2013

    Force est de constater que la problématique de cette phrase est autant que faire se peut redondant

109

Mama 01/08/2013

Cet article est jouissif. Merci Le Gorafi.

107

Master Capello 01/08/2013

A quand la peine de mort pour ceux qui disent « pallier à »? Cela serait de salubrité publique.

127

Tout à fait 01/08/2013

Du coup au jour d’aujourd’hui je ne peux plus dire tout à fait.Je trouve que c’est très impactant et stigmatisant surtout quand on est en responsabilité. Je vais rapidement être en panique. C’est juste improbable que je pense à ne plus dire ce que je ne dois pas dire.

116

moscovici 01/08/2013

En ce qui me concerne, j étais pour une lourde taxation…

114

kip1c 01/08/2013

Encore une fois, bien que la mesure se veuille progressive, on reste dans le domaine de l’interdiction pure et simple.
Bien sur il est facile de critiquer et de s’insurger, mais qui pense à toute ces personnes qui avaient, grâce à cette expression, la possibilité de donner l’illusion de maîtriser un discours soutenu. « Au jour d’aujourd’hui » à permis à des millions de Français d’exprimer leurs opinions en donnant l’impression que leur avis avait un sens.
Sans cette expression, comment les Français pourront tenir un discours généraliste? Avec un « D’toute façon »?
Cette interdiction marque la fin des micro-trottoirs parce qu’ un « Au jour d’aujourd’hui les jeunes y respectent pu rien! » ça faisait toujours plus sérieux qu’un ‘D’toute façon les jeunes y respectent pu rien! ».
Des millions de personnes qui avaient trouvé là une façon de se donner un peu de contenance vont de retrouver sans rien à cause d’une élite intellectuelle!

Au jour d’aujourd’hui, c’est la crise et cette interdiction va impacter sur le moral des Français. Il serait bon de brainstormer la question pour que cette formidable aventure humaine ne soit que du bonheur!

    117

    ElHombreBajo 01/08/2013

    En effet, ce gouvernement répressif va jusqu’à imposer une austérité des mots sur le peuple français malgré les promesses faites en 2012 de ne jamais limiter le pouvoir de parler des Français, c’est tout bonnement scandaleux!

123

etienne 01/08/2013

A partir de désormais et y compris dorénavant inclus, il sera interdit d’employer plusieurs mots à la suite pour dire la même chose

    115

    moriartess 01/08/2013

    plusieurs mots à la suite, les uns après les autres !!

    102

    Manon 01/08/2013

    Je suis d’accord avec toi Étienne ! D’ailleurs, incessamment sous peu je compte monter en haut pur le crier sur tous les toits !

    102

    Gasp ! 06/08/2013

    Je suis bien d’accord avec vous, Géraldine : « Bref » devrait également faire partie des termes mis à l’index.

    Nous devrions dire « En bref », « En synthèse », « En résumé », « Pour faire court », mais « Bref », tel quel, c’est de la fainéantise intellectuelle, de la simplification argotique ostentatoire, du raccourci primaire !

    Continuez le combat, vous avez mon entier soutien, et toute mon admiration !

96

Valerian 01/08/2013

Enfin une vraie réforme, que j’attendais depuis longtemps. J’espère qu’on ne devra pas attendre trop longtemps pour les prochaines expressions décrites dans l’article.

Les expressions ne sont pas les seuls fléaux, est-il envisagé d’interdire sur les réseaux sociaux tous les commentaires de personnes humaines parlant au nom de leur animal de compagnie ou de leur enfant/bébé ?

105

Jean-Claude Convenant 01/08/2013

Tant que je peux encore dire « Qui plus outre » ou « individu lambada », cela me va.

104

Philippe Delorme 01/08/2013

Votre article, très amusant, s’achève par un autre anglicisme : il faut écrire « … pour l’avenir » et non « … pour le futur(e) ».

Bravo ! PHD

101

Eclaireur 01/08/2013

Enfin! Par contre, la locution « des fois » fait toujours autant de ravages (au lieu de « parfois » bien sûr).

    100

    Philou Passe 03/08/2013

    Et quid d’en revanche plutôt que par contre ?

106

Michel 01/08/2013

Sérieusement, si c’était mis en place, ce serait aujourd’hui le plus beau jour des jours de ma vie.

Thibault Tidalton, un scientifique de renom, a par ailleurs fait le calcul suivant : dire « au jour d’aujourd’hui prend 20 millisecondes de plus à prononcer que « aujourd’hui » (en plus d’être un outrage à la langue de Carlos). Sachant qu’un Français normalement constitué et légèrement crétinisant sur les bords utilise cette phrase pour paraître sérieux et raisonné environ 10 fois par jour, et que la durée de vie moyenne est d’environ 84 (comme il parle à partir de 3 ans, on va dire 81), on gagnerait : 10*365*81*0.20 = 5913 secondes soit 98,55h, soit environ 4,1 jours. Multiplions cela avec le nombre de Français (arrondi) : 4,1*60000000=246000000 jours soit 673 972 ans.

Conclusion : interdire aux Français de prononcer cette expression a donc pour conséquence d’augmenter grandement le pouvoir d’achat des Français et le PIB d’une génération entière.

CQFD.

    121

    Leonhard Paul Euler 01/08/2013

    5913 secondes font 98,55 minutes, et non heures. On gagne tout de même 11.250 ans environ (je n’ai pas compté les années bisextilles), ce qui reste intéressant.

    107

    Satan 01/08/2013

    T’as tout compris….ou pas….

      115

      Michel 01/08/2013

      Déjà, vous êtes gentil, tu ne me tutoies pas.
      Ensuite, le calcul de Thibault Tidalton est bien évidemment faux. Mais l’idée est là. Et la sincérité de son oeuvre ne peut pas être remise en question (ni sa notoriété internationale concernant son étude sur la mendicité unijambiste des quartiers riches de Antananarivo).

98

Anne-Sophie Stiquet 01/08/2013

Esperons qu’incessamment sous peu, et je le dis moi-même, ce qui est intolérable ne soit plus toléré et que cette locution verbale disparaisse dans l’oublie.

122

Kayou 01/08/2013

C’était juste indispensable.

    101

    Philou Passe 03/08/2013

    Trop pas.
    Enfin si.
    ‘fin on est d’accord ensemble, quoi.

125

EH 01/08/2013

C’est une victoire de remportée, certes, mais il reste de nombreux pléonasmes usités plus que de raison. Les « je pense personnellement… » Et autres « en me disant en moi-même » sévissent toujours chez les invités des plateaux télés.

107

Gonzague 01/08/2013

Je m’inscris en faux ! Ne serait-il pas plus urgent de s’occuper de choses plus sérieuses en ces temps de crise économique mondiale où la bête immonde sort du ventre fécond de la bête, et notamment de l’emploi à tout va de la réponse « Tout à fait ! » ? Sachons déterminer les priorités, « au jour d’aujourd’hui » me semble par exemple un péché bien véniel, eu égard aux vomissements provoqués par des « tout à fait ! » à répétition.

En vous remerciant du temps que vous prîtes pour lire ces quelques lignes, veuillez agréer, Madame, Monsieur, ces quelques lignes.

109

O. Jourdojaurdui 01/08/2013

Je kiffe trop cette news parce que le french speak, faut qu’il reste true.

124

Benjamin C. 01/08/2013

On commence par « au jour d’aujourd’hui » et demain vous verrez, c’est « faire sens » qu’on interdira.

105

Chris 01/08/2013

Non mais allô quoi ? à quand sera enfin supprimée cette expression qui a le vent en poupe même dans la cour des grands ? Ce serait vraiment la cerise sur le gâteau.

110

Bernard P. 01/08/2013

La France ne sera libérée que quand la dernière personne qui utilise « solutionner » au lieu de « résoudre » sera pendue avec les viscères du dernier qui dit ça mais qui dit rien.
Aux armes!

    112

    Nestor 01/08/2014

    Et crucifions les crétins infatués sortant d’écoles de commerce qui nous accablent de « gestionner » au lieu d’un humble mais suffisant « gérer »

115

VERIFAUTE 01/08/2013

Merci pour cet article. Nous en avions fait un combat depuis plusieurs années déjà, mais nous sommes heureux car cela va incontestablement amener des clients à notre agence de relecture/correction ! 😉

    78

    Raymond Roumegas 01/08/2013

    Il doit s’agir d’une erreur. Le dernier correcteur s’est éteint au siècle dernier, peu après l’essor d’internet. Crise cardiaque ou surmenage, nul ne sait.
    Depuis l’espèce est officiellement déclarée disparue.

      100

      VERIFAUTE 03/08/2013

      À l’image des Gaulois du village d’Asterix, les équipes de correcteurs de VERIFAUTE luttent encore et toujours ! 😉

        118

        Jean-Michel Ifaicho 03/08/2013

        Plus personne ne parle Gaulois, renseignez vous.

117

Marc-Emmanuel 01/08/2013

Ce qui m’inquiète moi c’est la prochaine restriction de « l’aventure humaine », comment vais-je meubler mon émission ?
Heureusement il me reste « un nouveau départ » que je pourrais au choix hurler dans mon mégaphone ou chuchoter aux enfants de la famille….

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *