Les associations antiracistes demandent la suppression des termes énergie noire et matière noire

139 Publié le 19/02/2013 par La Rédaction

Paris – Une drôle d’affaire que la sixième chambre du tribunal de Paris va devoir trancher aujourd’hui. Les associations antiracistes ont assigné le CNES et plusieurs sociétés d’astronomie contre l’utilisation répétée des mots ‘matière noire ‘ et ‘énergie noire ‘ en astronomie et physique.

Paris – Une drôle d’affaire que la sixième chambre du tribunal de Paris va devoir trancher aujourd’hui. Les associations antiracistes ont assigné le CNES et plusieurs sociétés d’astronomie contre l’utilisation répétée des mots ‘matière  noire ‘ et ‘énergie noire ‘ en astronomie et physique.

Discrimination ou science ?

On les utilise depuis des années dans le domaine scientifique et il faudra peut-être ne plus les employer. Eux, ce sont les termes d’énergie noire et de matière noire. Des associations antiracistes ont officiellement demandé qu’on cesse d’utiliser ces termes qui selon eux
« prolongent une stigmatisation qui ne dit pas son nom ». Face à eux, des astronomes, des chercheurs, sûrs de leur bon droit. « On utilise ces termes depuis toujours et jamais personne ne s’en est plaint, nos clients ne comprennent pas cet acharnement » a expliqué l’avocat du CNES et de la douzaine de fédérations et associations d’astronomie française assignées.

« L’astronomie doit faire son mea-culpa » tempère de son côté le porte-parole des associations antiracistes. « On ne sait quasiment rien de ces énergies ou matières, on leur attribue une couleur, sans même penser aux conséquences que cela implique » affirme-t-il. « Cette dénomination porte en elle un jugement de valeur discriminant qui nous renvoie aux heures les plus sombres de notre histoire ».

Le verdict devrait être rendu dans la journée.

La Rédaction

Illustration: NASA/JPL-Caltech

Publicité
Publicité