Béziers – La police municipale perd le contrôle de son char d’assaut, 35 morts et 23 blessés graves

169 Publié le 13/02/2015 par La Rédaction

Béziers – Ce qui devait être le fleuron de l’équipement des policiers municipaux de la ville de Béziers s’est transformé en un terrible cauchemar. Alors qu’ils opéraient une patrouille de routine en centre-ville, les policiers ont perdu le contrôle de leur char d’assaut. Le premier bilan est lourd, on parle de près de 35 morts et une vingtaine de blessés graves.

 

Selon les premiers éléments, le char a brutalement pris de la vitesse avant de s’encastrer dans un immeuble. Mais le véhicule a alors continué sa course folle au travers de plusieurs autres pâtés de maisons, d’immeubles et d’édifices divers, occasionnant de nombreux dégâts dans le centre-ville, comparables à une scène de guerre. Des policiers municipaux ont tenté de reprendre le contrôle de la machine tandis que d’autres officiers tiraient en vain dans les chenilles. Mais sans que l’on sache exactement comment, le char a alors tiré de nombreux obus, provoquant d’autres dégâts et victimes. D’après la police municipale, ceci proviendrait d’une simple erreur de pilotage. « Dans la précipitation, un des policiers municipaux a mal lu le mode d’emploi et a confondu un levier » se borne-t-on à résumer à la mairie – détruite aussi dans l’incident.

Les policiers ont alors coupé le contact et l’engin s’est enfin immobilisé, laissant derrière lui un champ de désolation et de destruction. Robert Ménard s’est rendu aussitôt sur place et a assuré que cela ne changeait en rien sa politique de la ville. « Je vois déjà que nos opposants vont se servir de cette tragédie pour faire preuve d’ingérence dans notre ville » a-t-il commenté. Cependant, certaines voix estiment qu’à ce stade, il se peut que les commandes d’hélicoptères Apache destinées aux gardes-chasse de la ville soient plus encadrées, avec au bout, peut-être, un réel entraînement des équipages embarqués.

Publicité
Publicité