Toute l'Information selon des sources contradictoires|Mercredi, juillet 30, 2014
Vous êtes ici Home » Monde Libre » La famille qui voulait vivre un an comme dans les années 80 décimée en trois jours
  • Retrouvez nous sur

La famille qui voulait vivre un an comme dans les années 80 décimée en trois jours 

canada80Torontosun

CANADA – Vivre un an dans les années 80, tel était le pari un peu fou de cette famille canadienne. Un pari qui hélas n’ira pas à son terme. Les membres de cette famille n’ont pas survécu plus de trois jours. Reportage.

L’annonce avait fait les gros titres ce week-end. Certains s’en étaient amusés, d’autres s’étaient interrogés. Vivre un an comme dans les années 80 était-ce possible ou même raisonnable? La tragédie qui a touché tour à tour les membres de cette famille canadienne en fera réfléchir plus d’un. « Nous confirmons hélas le décès d’au moins deux membres de la famille. Un est encore porté disparu » a commenté le shérif de la petite ville de Guelsh lors de la conférence de presse. Selon lui, c’est l’impréparation de cette famille à affronter un environnement hostile qui a été fatale.

« La vie était très très dure dans les années 80, les gens ont tendance à oublier ces détails » regrette le maire de la ville où la famille s’était installée dans une maison elle aussi construite dans les années 80. Selon les premiers éléments, la première victime serait le père de famille. Parti travailler au volant d’une voiture sans GPS, il n’a pas été retrouvé. « Sans GPS, c’est très difficile de conduire, quand on n’a pas l’habitude. Il faut faire appel à ses souvenirs, sa mémoire, c’est très technique » a expliqué le shérif. Selon lui, l’homme s’est perdu sur la route entre son domicile et son lieu de travail. « L’issue fatale ne fait plus de doute ».

Quelques heures plus tard, ce sont les enfants du couple qui ont été victimes d’un terrible accident. En construisant une cabane dans les arbres, ils se sont plantés des clous rouillés et sont décédés quelques minutes plus tard, victimes d’un tétanos fulgurant. « Ils n’avaient pas de téléphones portables pour appeler les secours, il n’y avait rien à faire.» Une issue dramatique qui ne surprend pas quand on connaît les dramatiques statistiques des  années 80, où plus d’un enfant sur trois mourait avant ses 12 ans.

C’est au bout de trois jours que la dernière survivante de la famille a préféré mettre fin à l’expérience.« Selon elle, c’est la musique de l’époque qui était tout simplement insupportable. Elle a essayé d’écouter mais elle n’a réussi à tenir que trois heures». Une fois de plus les autorités mettent en garde contre ce genre de pratique un peu farfelu. « Les années 80 étaient une époque dure, hostile. Ce genre d’expérience ne peut être réalisée qu’avec des professionnels aguerris.» soulignent les autorités précisant que si ces gens avaient réellement connu cette époque, ils n’auraient pas été tentés par l’expérience.

La Rédaction

Photo: capture d’écran Toronto Sun

 

Articles liés:

101 Avis éclairés La famille qui voulait vivre un an comme dans les années 80 décimée en trois jours

  1. lise cote

    Je doute de cet article et que cela soit arrivé en réalité…les années 80 c’est quand même pas si loin…même pas 30 ans…j’ai vécue dans ces années là et c’était même plus facile dans un sens qu’aujourd’hui,moins de crime,moins de taxage,…eille,réveillez-vous,c’était quand même pas dans les années 1800…donc je doute énormement

     
    • Louise Langlais-Simard

      Lise, le Gorafi est une parodie de journal. Il est évident que l’article est faux lol ;)

       
  2. Vince46

    - A cause du gel discostar, j’ai perdu mes ch’veux
    - J’ai un mal récurent au dos suite à une utilisation intensive du sac US

    Je hais ces années ! par contre, ravi d’être dans un monde de chauves et d’avoir un sac à roulettes …

     
  3. veteran80s

    j’ai survécu au sous pull et pantalon en tergal qui piquait!

     
  4. Gregala

    Et dire qu’à cette époque, Youtube avait une version sur Minitel…

     
  5. Michel

    Vous avez oublié la bataille mortelle qui opposait à l’époque les partisans de la notation algébrique directe de Texas Instruments aux tenants de la notation polonaise inversée de Hewlett Packard !

     
  6. haley jisouidic

    Dans les années 80 le père fouras devait être jeune et muscle comme moi. Si je calcule bien il avait 50 ans de moins puiqu’on est en 2035. Peut-être faisait-il du sport en collants fluorescents comme Patrick edlinger(mort alcoolique cette année RIP )

     
    • Flyfucker

      Euh non, c’était le 16/11/2012, chez lui à La Palud-sur-Verdon. Un peu de précision n’a jamais fait de mal, et j’en profite pour dire merci aux journalistes de cet excellent journal qui font pâlir d’envie les autres journaleux (de merde) qui bossent pour des journaux imprécis comme (j’en cite 3 ?) Libé, Le Monde, Huffington Post. Et encore, je reste poli.

       
  7. Gérardin

    L’expérience a ses limites. Par exemple pour le tétanos. A l’époque, la plupart des enfants étaient vaccinés. C’est pour cela qu’on n’avait pas besoin de téléphone portable. Et de toute façon, la cabanes était reliée à la maison par pot de Dany ou boîtes de raviolis.

     
  8. Odysseus

    S’ils avaient dû mettre des mocassins à gland avec des chaussettes tennis, je leur en aurait donné seulement 2. Paix à leur âme quand même !

     
  9. Mickouze

    Je me souviens que je n’aimais pas trop les cours à l’époque. Tous les matins il fallait éviter les meutes de loups sur le chemin de l’école, c’était assez fatiguant. J’ai donné pas mal de béquilles à mes camarades pour gagner du temps.

    Oui, un enfant sur trois mourait avant ses 12 ans, c’est crédible.

     
  10. gerry

    imaginez!
    une époque où on se battait pour avoir le droit de ne pas se marier……..

     
  11. chachounette73

    moi j ai vecue dans les années 80 et je n en suis pas morte je ne mais pas le G P S pour aller au boulot et j arrive dans les temps j ai construit des cabanes avec des vieux clous et je n en suis pas morte les années 80 ceux n étais pas non plus la mort en plus les parents ont vécue c est année la

     
    • Rilletes

      Vous n’avez sans doute pas vécu dans les années 80 pour tenir un discours pareil. Savez-vous qu’à l’époque, les DVD n’existaient même pas ? Les micro-ondes non plus, c’était terrible… L’hiver on se chauffait au charbon, quand les coupures EDF avaient lieu. Et pendant les bombardements… C’était terrible.

       
  12. MotsDits

    Pour notre chère Marie Lacombe (et pour d’autres), cette famille canadienne existe réellement… Si, si… Vérifiez. Quant à savoir s’ils sont encore en vie, seul le Gorafi détient ces informations et, fort heureusement pour nous, lecteurs avides de vérité, nous les livre…

     
  13. jéglisséchef

    Ah , les années 80 ! Mitterrand, Abba, Minitel dans des versions non remixées.

     
    • Max

      Oui Andrei tcharnienko, Brejnev, La RFA et la RDA le terorisme de l’extreme gauche (Brigade Rouge, Action Direct), la TV qu’on pouvait encore voir en noir et blanc, les balladeurs qu’on appelait walkman dans lesquels il fallait mettre le commutateur quand on mettait les cassettes audio Chrome.
      La TV à trois chaines avec le journal de 19h00 commun au trois chaines.
      La fin de la diffusion des programmes vers 23h00 pour economiser le pétrole.
      Le merveilleux générique annonçant cette même fin des programmes sur Antenne 2 ainsi que le début vers 06h00.
      La claque dans la gueule du professseur quand tu perturbait les cours.
      La playmate de cocoboy et des enfants du rock.
      Les speakrines avec la très belle Carole Varenne.
      Etc.

       
  14. Ron

    L’époque des poils et des épaulettes…
    Une période tragique.

     
  15. Marie Lacombe

    Non mais! N’y-a-il pas erreur de siècle dans ce canular? Ou votre mémoire flanche…À moins de vivre en pleine brousse, dans les années 80, il y avait la télécouleur, le minitel et des téléphones à boutons, les
    On prenait des Boeing 747 pour traverser l’Atlantique.Et puis, pour les amateurs, il y avait Madonna et Michael Jackson,
    Et surtout il faudrait réviser vos statistique
    sur la mortalité infantile de cette époque principalement dans les pays industrialisés.
    Tout ça ne tient pas la route.
    Désolée pour ceux qui y croient, mais toute cette expérience est un pur canular.

     
    • zapiro

      Je pense que vous devriez consulter rapidement chez SOS Psychiatrie.Je vous donne le numéro vert: 0805805805. Appelez en urgence!

       
    • Fred

      Chère Madame Lacombe,
      Il serait légitime de s’interroger sur la façon dont vous avez atterri sur le présent site.
      Voici le lien de celui que vous deviez plus vraisemblablement rechercher : http://www.lefigaro.fr
      Bonne journée à vous, chère Madame Lacombe.

       
    • Gugus

      oui c’est vrai, un enfant sur 3 qui mourrait avant ses 12 ans moi j’y crois pas, vous avez tout a fait raison marie lacombe.
      On se paye vraiment notre tête! En plus, 78% des cabanes dans les arbres se font à moins de 15m du domicile, il était donc tout a fait possible d’aller pianoter sur son telephone fixe le numéro des pompiers! Et ce père de famille qui disparaît, non mais! Ah moi je vous le dis marie, on nous prend vraiment pour des billes!

       
      • bob Omb

        la version anglaise donne plus de détails : Apparemment ils disposaient bien d’un unique téléphone à la maison mais à cadran rotatif, la pauvre femme eu beau appuyer de toutes ses forces sur ce qu’elle pensait être des boutons tactiles dans les trous du cadran, rien ne se produisait.

        Se lancer dans cette aventure humaine sans préparation était tout bonnement inconscient.

         
      • Fredy

        15 mètres de la cabane à la maison ce n’est pas rien. Et en plus sans GPS! Ils ont du se perdre en chemin.

        Sans compter qu’on a beau à connaitre le tactile, les générations actuelles ont du mal à presser les trous dans le cadran !

         
    • cél

      La même réflexion m’est venue! C’est n’importe quoi! Plus d’un enfant sur trois meurt avant ses 12 ans! Bizarre, tous mes camarades de classe maternelle sont bel et bien à 100% vivants !

       
      • Martin

        Nan mais si ils le disent dans un article de journal c’est OBLIGATOIREMENT vrai d’abord! C’est un complot on nous a caché le tiers d’enfant mort qui était de plus des enfants prédestinés à la mort, grâce à une technique ultra moderne des années 80 on lisait l’avenir des bébés dans le génome et on les mettaient directement dans des camps de concentrations de futurs enfants morts, ce qui explique pourquoi vos amis de maternelles sont toujours vivants. Car au grand jamais il aurait fallu que ces futurs enfants morts entre en contact avec nos enfants en bonne santé près à être exploiter. Encore un coup du gouvernement Bush je crois.

         
      • Paco Rayban

        La crédulité des gens est incroyable. Vous rappelez vous Mylène Mycoton? Eh non, elle n’était pas dans votre classe en 6eme. Et pour cause: elle était déjà morte. Vous pensiez peut être qu’on vous l’aurait dit? Réfléchissez un peu, ouvrez les yeux.

         
    • Karl Lactaire

      Chère Madame,

      Disons-nous adieu et restons en là.

      Adieu, donc

       
    • cécile

      Marie…?
      Cél…?
      Le mot humour vous dit il quelque chose?
      –^–^–^–^–^———————–
      (je crois qu’on les a perdues..)

       
    • Martin

      Chère Marie, saviez-vous que le mot crédule n’était pas dans le dictionnaire? :3

       
    • Max

      Je vous rappelle quand même qu’a cette époque pour obtenir une information détaillée il fallait passer un temps infernal au CDI ou à la bibliothèque.
      Prendre le BUS pour y aller donc bien planifier sa journée et votre minitel je suis sur que vous vous en serviez pour le 3615 ULLA à 2 francs 35 la minutes cela vous coutait une somme.
      Bon je reconnais qu’il y avait Madonna et samantha fox et mickael Jackson était encore noir.
      Aviez vous ces gros poste radio cassette d’environ 5 kilo qui fonctionnaient avec 8 piles R20 (les piles D actuelle) pour écouter du Smurf et des remix de sidney (HIP-HOP)?

       
  16. Franck

    J’ai connu les années 80, c’était rude certes, mais au moins, cela faisait de nous des hommes.

    Aujourd’hui, les jeunes, c’est des mauviettes. Ils seraient incapables de faire fonctionner un magnétoscope sur un téléviseur cathodique SECAM ; incapables de rembobiner la bande d’une cassette audio déraillée et emberlificotée dans un Walkman ; incapables de programmer en BASIC sur un TO7/70 à 64Ko de RAM ; incapables de jouer « Da Da Da » sur un synthétiseur Casio VL-1 ; incapables de boire du « Tang » ; incapables de tenir plus de 30 secondes devant un sketch du « Collaro Show »… euh, si, ça oui, ils pourraient. Du moment qu’ils tiennent devant Koh Lanta et Secret Story, alors oui, ils tiendraient amplement devant le Collaro Show.

     
    • Claire

      Et l’école des fans avec Jacques Martin !

       
    • Gugus

      ah ben oui alors frank, c’était mieux avant comme on dit! les gens sont de plus en plus moins bien, c’est sûr!

       
    • GROSNIFFFFFF

      C’est vrai que c’était dur à l’époque….
      Nous qui l’avons connu savons de quoi nous parlons….Je n’en suis toujours pas remis.
      Les p’tits jeunes de maintenant ne se rendent pas compte de ce nous avons enduré : téléphoner de chez soi ou depuis des cabines téléphoniques,vivre 24h/24h sans pouvoir glander devant un PC, pas de TNT…Je pleure à l’évocation de ce qui ût un cauchemar qui dura bien environ dizaine d’années….

       
    • Satan

      Ha!! Le Salaud!!! Me rappeler que la quarantaine arrive dans quelques années!!

       
    • l'zor

      et sankukaï, partenaire particulier… putain on était des durs!!

       
    • Max

      Le collaroshow qui s’est aussi apelé cocoboy ça c’était de la godriole les gag de la secte le gros noir personnage avec son gong pour annoncer la pub.
      Le disney channel le samedi soir sur FR3 et le truculent Benny Hill et ses Hill’s angel le dimanche à 20h00.
      Le stylo BIC pour rembobiner les cassettes.
      Le carré blanc pour les films interdit au moins de 18 ans.
      Le stylet Graphique pour le TO7 avec ses disquette 5″1/4 de 360 ko, le profs de primaire avec les moustaches et les colliers de barbes, oui les temps sont bien révolus nos enfants sont actuellement confrontés à un monde « lopétisant » si je peux me permettre.

       
      • Max

        je m’excuse pour les nombreuses fautes je n’ai pas relu avant de poster.

         
    • blancheneige71380

      Ah les années 80 nous font bien parler. J’adore l’humour du site et de ses participants. Humour décalé qu’il faut prendre au 2nd degré Marie Lacombe.

       
    • Louise Langlais-Simard

      Vous avez tout à fait raison ! De là ma théorie que le genre humain était beaucoup plus intelligent auparavant qu’aujourd’hui ! Pensez-y ! Nous avons dû préparer tout ce chemin pour les générations futures. Si un cataclysme se produisait aujourd’hui, les survivants ne sauraient même pas inventé l’électricité…

       
  17. Damienne

    J’ai vécu pdt cette période -bénie des dieux- et élevé 4 enfants qui n’ont pas trop mal tourné!! Je crois qu’en elever 4 maintenant est bcp plus un fameux parcours du combattant !
    Que doit on dire alors des enfants qui sont nés avant la période des Antibiotiques où on pouvait mourir d’une simple bronchite qui dégénérait…

     
    • tophe

      tu n’as pas pu élever 4 enfants, dans les années 80 1enfant sur 3 mourrait……

       
      • Damien

        Elle en a eu 5 pour ça! une période cruelle!

         
  18. Mdesrois

    Excellent, j’adore cet humour décalé…

     
  19. Right spelling addict

    « …plus d’un enfant sur trois mourrait avant ses douze ans ».
    Dans les années 80 , le verbe mourir à l’imparfait s’écrivait avec un seul « r ». Triste époque!

     
    • averell

      il y a une raison à cela : l’équipe du Gorafi nous a prévenu il y a quelques jours, ils n’ont plus de correcteurs… on sent depuis les énormes efforts qu’ils font dans leurs textes ;)

       
    • Name

      Une information à prendre au conditionnel, donc.

       
  20. cabanasucre

    Criss de Taberncq ! quelle maudite idée de tryer une pareille affaire !
    Hé mas j’ai des shoot des Twin de c’tépoque, prisent dans la grosse pomme….

     
  21. Social-traître

    Il était bon ce temps où l’on pouvait trouver les financements pour sa campagne électorale sans craindre la Justice…..
    L’initiative privée était tout de même nettement mieux valorisée à cette époque…..

     
    • averell

      … ce qui a créé le bordel économique total d’aujourd’hui… en fait il faudrait ne continuer à vivre perpétuellement que dans les années 80… perpetuum nightmare

       
  22. iome

    J’y étais. Je m’souviens, c’tait rude à l’époque.
    J’habitais dans une ferme, du coup j’étais parmi les mieux lotis : j’mangeais à ma faim, j’avais d’la viande tous les jours. Parfois fallait r’pousser un voleur de poule au fusil de chasse, et en général y r’venaient pas. Surtout quand c’était mon paternel qui tirait. Heureus’ment qu’on avait d’bonnes bêches et un grand jardin.

    On devait aller chercher l’eau au puits du village, mais ça c’était pas grave : déjà, on pouvait asperger les filles, et puis quand tu commences à travailler au champ à 12 ans, ça te forge un homme.

    Des fois, quand on allait à la ville, on voyait des merveilles : l’eau courante, ou une ampoule électrique allumée. A l’époque, on s’disait qu’c'était pour les riches et qu’ça servait pas à grand chose.

    Ouais, c’était rude. Mais c’était l’bon temps. Y z’étaient pas préparés, c’tout. Monde de mauviettes.

     
  23. Ixthus

    Pff, c’est n’importe quoi cette reconstitution. Si cette famille avait vraiment essayé de vivre dans les années 80, le père ne se serait jamais perdu sur le chemin du travail parce qu’il aurait été au chômage comme tout le monde à l’époque !

     
  24. Gilbert Montagné

    f z zryhy jhhggbvc dfjm ,kl loc oujgdcs az ?
    tp0o.?, b
    ‘lkd dsqqww ssdfv
    mhrz23tdcwqgju lkjn gf gn ujhn lk ,n xswi ozsssdjk

     
    • Louryx

      Vous dites ça uniquement parce que, vous, dans les années 80, vous avez pu échapper à toute cette misère sous le soleil des tropiques!
      Et bah c’est pas la peine de crâner hein?
      Paske y en a qui en ont chié à c’t'époque-là!
      Véronique et Davina, pour n’en citer que deux au hasard…
      Alors? On fait moins l’malin Stevie!

       
  25. l'agent procrastinateur

    Kénédà eh!

     
  26. mk

    « ce genre de pratiques un peu farfelues », peut-être?

     
    • zepata

      Auriez-vous un problème d’identité sexuelle ou d’accord de genre? Ce genre de pratiques se fait aussi au singulier et ce n’est pas sale…comme le disait le philosophe ayant connu ses heurs de gloire dans les années 80, Marc Dorcel.

       
    • ecila

      CE GENRE farfelu

       
      • thedoc

        Non, non, farfelu est un qualificatif pour pratique. comme dans « ce genre de femme velue »
        Donc on dira bien « ce genre de pratiques farfelues »

         
      • chunko

        C’est comme pour les maths, ça dépend où on met la parenthèse :
        Ce genre de (pratiques un peu farfelUES) où les pratiques sont farfelues et elle forment un genre
        ou
        (Ce genre de pratiques) un peu farfelU où les pratiques sont d’un genre farfelu. Contrairement au premier sens on aurait aussi pu écrire autrement : « ce genre un peu farfelu de pratiques ».
        La langues française à cela de beau que l’on peut mettre l’accent sur l’un où l’autre mot par un simple accord.
        Malheureusement, tout comme dans les années 80, l’alphabétisation est au plus bas dans la courbe de Gauss, la langue française ayant connu un pic de beauté dans les 90′s … Comment ? Mol-qui ? Connais pas …

         
        • Lily

          « ce genre un peu farfelu de pratiques » ça ne veut rien dire!
          « les pratiques » sont farfelues pas « le genre » faut arrêter de se la ramener quand on sait pas ce qu’on dit!

           
          • Et pourquoi le genre ne pourrait pas être farfelu ? Les VRP était un groupe décalé : c’est un groupe de musiciens décalé. Mais ils étaient aussi décalés, en tant que musiciens.

            Donc oui, ces pratiques peuvent former un genre farfelu. Et comme dit précédemment, c’est la beauté de la langue: un accord et on change de ton. La subtilité se perd sévère, hélas, cela se sent dans les textes de nos étoiles contemporaines…

  27. tatayoyo

    Les années 80, je ne connais pas bien mais je suis allé l.autre soir à une conférence sur les années 70….
    Savez vous qu’en ce temps là on pouvait rouler complètement « bourré » sans ceinture de sécurité et à la vitesse qu’on voulait, car il n’y avait pas de radar ? nous avions également le droit de fumer au bureau, de boire quand on était enceinte, le politiquement correct n’existait pas, les non voyants étaient des aveugles, les personnes de petites taille, des nains et ceux atteints de surcharge pondérable des gros ….
    Hallucinant quand on y pense…

     
    • Dominique Jouffle

      les radars qui testent l’alcoolémie, une vraie plaie ceux là.

       
    • Oui mais bon la nostalgie aussi c’était mieux avant.

       
      • C'etaitMieuxAvant

        Bien evidemment!

         
    • KOH

      J’ai même entendu dire, mais ça reste à confirmer, que ceux qui étaient trop jeunes ou trop vieux, trop femme, trop arabe et tout ça étaient nommés des « exploités » et pas comme aujourd’hui des « défavorisés ». Du coup, il n’y avait pas de dispositifs pour les rendre moins jeunes, moins vieux, moins femme, moins arabes et on traquait les « exploiteurs »…
      C’était d’un primitif, il faut bien le reconnaître…

       
  28. Jahpico

    Je veux lire cet article depuis mon Minitel en écoutant le dernier album de Thierry Pastor.

     
  29. john nada

    La survivante a reussi a tenir 3 heures en écoutant la
    musique de l’epoque ? Quel exploit !!!
    J’aurai pas tenu 3 minutes sans assassiner
    un proche ou me defenestrer.

    Chapeau !!

     
    • sarahK21

      mais elle n’avait plus personne a assassiner, c’est pour ca qu’elle a tenu 3 heures

       
  30. Juju

    Déjà les gamins qui construisent une cabane dans les bois plutôt que traîner sur facebook ça ne peut être que les années 80 ou le tiers monde (voire le tiers monde dans les années 80). Ils se sont certainement crus dans punky brewster.

    Si on a remplacé les années 80 par les années 2010 c’est bien qu’il y a une raison !

     
    • Docteur Mabuse

      J’adore ta conclusion !

       
    • Djartman

      Excellente la phrase philosophique : »Si on a remplacé les années 80 par les années 2010 c’est bien qu’il y a une raison ! »

      Enorme, j’adore. Mdr, ptdr. ;-) lol

      J’avoue que le langage actuel est quand même plus jdid. Années 80, années boloss !

       
  31. aldebert

    franchement, tenir 3h à écouter de la musique des 80′s, c’est très honorable. La survivante devrait être médaillée pour ça.

     
  32. chris32

    Bonjour,les années 80 c’était il y a ….? même plus que cela !

     
  33. Blind dog

    PUBLICOMMENTAIRE

    WHATTIMEISIT LTD

    Depuis 2127, notre société propose pour le plus grand plaisir de sa clientèle intergalactique des machines à remonter le temps.
    Celles-ci entièrement équipées 80’S, Kit Duran Duran, manuels d’utilisation TO7 et R12, postiches moustaches/nuques longues, permettent discrétion et immersion totale.

    ATTENTION : Ticket retour à retirer en 2002, RDC world trade center – New-York

    MESSAGE PRIVE : Toutes nos excuses à notre cliente Christine BOUTIN pour l’erreur de décennie.
    Vous êtes intéressé ? Contactez le Garofi qui transmettra.

     
  34. Aron Mandarin LUGBY

    Je profite de cet article, tellement dépourvu d’intérêt qu’on en est béat d’admiration, pour revenir sur un calembour que je fis, non dans les années 80, mais en septembre 2013, sur ce site même, calembour passé inaperçu, et j’en suis mortifié.

    J’échangeais, avec un des seigneurs parmi les commentateurs avisés, sur le sort d’Adèle.

    Faisant part de mon attachement fusionnel pour elle, je lâchais… kfff kfff, des fois je me demande où je vais chercher tout ça, ah la la, que je peux être amusant quand je veux, je lâchais que j’étais l’Aron d’elle.

    L’Aron d’elle… kfff kfff… La rondelle, quoi.

    Enzo? Enzooooo? Où que t’es mon gars? Elle est bonne? J’ai bon?

     
    • Enzo Weiter (+)

      Je me suis réincarné en chanteur de disco dans les années 80.
      Mortel !

       
      • Enzo Weiter

        N’importe quoi, je me suis réincarné en punk à crête rose et vert.

         
    • Karl Lactaire

      Cher Aron,
      Vous avez lu l’article trop rapidement, sans doute.
      Cette femme, capable d’écouter sereinement de la musique juste après la disparition de son mari et de ses enfants… ça ne vous inspire pas de l’admiration ?

       
      • Aron Mandarin LUGBY

        Désolé mon cher Karl d’avoir tardé à vous répondre, mais la rédaction du Gorafi me fait tourner en bourrique en multipliant les articles.

        Je suis convaincu que c’est grâce à un logiciel permettant de générer automatiquement des articles inintéressants.

        Donc, que m’inspire cette femme?

        Euh…. Ben…. Jeeee…. Bof.

        …..

        Tout de même, quoi.

        Je me demande si par hasard elle ne tromperait joliment son monde, la survivante.

        A-t-on réellement exploré son congélateur? N’aurait-elle pas confié son mari à la société Empaillez-votre-enfant, dont Adèle a bien noté qu’elle pouvait également travailler sur les conjoints? (S’est-elle remise de ses libations d’hier, cette chère Adèle?)

        En tout cas, cette affaire de GPS et de mari disparu dont l’article se garde de préciser comment on a été amené à penser qu’il était mort, alors qu’on a retrouvé ni son cadavre, si sa voiture, ni sa moumoute, cela ne m’inspire rien qui vaille.

        Idem, cette salade de tétanos fulgurant et de clous rouillés et d’enfants morts.

        Le shérif est tombé dans le panneau, semble-t-il, en gobant le baratin de la bonne femme, tout comme le « journaliste ».

        Comment cette femme a-t-elle pu si aisément s’assurer de la complaisance de ces deux « professionnels » (j’adore mettre certains mots entre guillemets, pour faire genre sous-entendu, suivez mon regard, je me comprends, vous m’avez que compris).

        Je serais le « shérif » et le « journaliste », je me sentirais inquiet.

        Le B.A. BA dans ce domaine, c’est: pas de témoin. Ce qui rend l’espérance de vie du témoin voisine du néant.

        Bref, je ne serai pas étonné si, dans le quatorzième « article » publié ce jour par le « Gorafi », nous apprenions que le « shérif » a été propulsé en 1870 et le « journaliste » en 1826, dans les fondations de son « canard ».

        Bref, je soupçonne cette femme d’être des nôtres.

        Je vais voir si je retrouve son nom dans les archives de la société des vampires cannibales… Et je constate que!

        Je vous le donne en mille!

        Allons, que manque-t-il dans cet article?

        Ah ah!

        Eh eh!

        Ou le générateur automatique d’articles inintéressants souffre d’une lacune de programmation, ou bien…

        Allons mon cher, vous avez suivi ma pensée et je vous laisse terminer mon commentaire!

         
        • Aron Mandarin LUGBY

          J’ai le plaisir de vous informer que je viens d’abattre moi-même mon correcteur personnel, d’une balle dans la nuque, alors que vautré à mes pieds il me suppliait de l’épargner.

          Deux coquilles dans un commentaire éclairé par ma signature, c’est deux de trop.

          Ca soulage. Habituellement, je délègue, mais là, j’ai cédé à l’agacement. Je suis apaisé. Détendu.

          En même temps, je me demande si je vais ravoir ma moquette et mes Berluti.

          Quelqu’un pourrait me conseiller?

           
          • Karl Lactaire

            Cher Aron,

            Certes, il est souvent plus sage de confier ce type de prestation à des sociétés spécialisées, mais vous vous trouvez tout pardonné d’avoir cédé à la tentation du fait-maison.
            Sans parler du côté esthétique et apaisant de la chose, le donneur d’ordres se doit de parfaitement connaître les techniques qu’il confie à des tiers.
            Dans le cas d’espèce, nous sommes sur des prestations très opérantes, concrètes et à forts risques opérationnels. Elles exigent du commanditaire qu’il sache main garder pour bien piloter ses sous-traitants.

            Il faut donc vous astreindre à cette discipline en vous recyclant régulièrement à l’usage réel des moyens létaux.

            Pour ma part, j’ai planifié ces sains exercices. Il se trouve toujours quelque facheux pour me fournir la matière première à bonne date.

            Cette ascèse me prémunit des inconvénients de l’improvisation.

            Bien à vous,

            Karl

          • Aron Mandarin LUGBY

            Mon Cher Karl,

            Merci de ces propos qui me rassérènent.

            Vous m’avez consolé de la perte irrémédiable de ma moquette et de mes Berluti.

            Cordialement.

    • Nab

      Quelle tristesse…

       
  35. Born in the 80's

    J’ai entendu parler de cette époque parmis les plus sombre de notre histoire, ayant eu la chance de naitre fin 89, je n’ai eu a en supporter les horreurs que quelques semaines.

     
  36. Jean-Fabien

    Je crois surtout qu’ils sont morts de faim, n’ayant pu commander des pizzas livrées à domicile. (ou alors, ils sont tombés sur un clip de chantal Goya)

     
  37. professionnel aguerri

    dépannage d’urgence 24/24, 3615 kikinenveu

     
  38. Ysabeau

    Et cela sans parler de la coupe de cheveux de mulet qui est une infection pour les yeux que l’on ne sait toujours pas soigner.

     
    • Alexandre-Benoît Bérurier

      C’était la coupe « Chris Waddle »

       
  39. Orior

    Ce n’est pas sans une certaine émotion que je repense à cette période, celle de mon enfance. Et je dois avouer que même si les temps étaient dures, il n’était pas impossible de partager des moments de bonheur.
    Mais je me repose la question : comment faisions nous pour vivre sans portable, sans internet et avec seulement 5 chaînes de télévision ? Aujourd’hui, je me pose encore la question !

     
    • C'etaitMieuxAvant

      Ah… les années 80… Les téléphones à cadran… L’invention de MS-DOS, du pin’s et du club Dorothée… Que de prouesses technologiques, c’était Mieux avant!

       
      • Orior

        Ah l’invite de commande Dos et la version graphique qui est arrivée, dosshell, avec son inimitable jaune flashy sur fond bleu ciel, qui vous donnait mal à la tête et rendait vos yeux rouges au bout d’une heure….

        Et puis le minitel avec l’aventure que ça représentait pour commander un seul billet, surtout quand on annulait toute la commande, aller et retour compris quand on voulait simplement revenir sur la page d’avant…

        A quoi penser d’autres ? Ces voitures aux lignes futuristes, tracées à la règles, et avec vignette, les gameboy, les premiers jeux sur PC, comme Pacman, tétris, ou plus tard Tatou (pour les connaisseurs)…

         
        • Orior

          Ou les consoles 8 bit avec un de ces jeux de foot dont j’ai oublié le nom avec des graphismes inoubliables sans 3 D !

           
          • C'etaitMieuxAvant

            Kick Off. Les PES et autres FIFA peuvent se rhabiller, pour sûr!

    • Aron Mandarin LUGBY

      C’étaient surtout les années BX…

      Naaaan?

      Eh si!

      J’y crois pas!

      Si si, il y a même des témoins:

      http://cibix.free.fr/

       
      • Orior

        Ahh les BX de Citroën !!!
        Ce véhicule, issu du croisement dune voiture normale et d’un char d’assaut, avait des qualités oubliées de nos jours, comme une ligne esthétique particulière et la robustesse à toute épreuve !
        J’ai un amis qui a réussi à détruire une cloison de parpaings avec sa BX sans même rayer celle ci !

         
    • Docteur Mabuse

      Une petite pensée haineuse pour, en vrac : les pantalons en velours, les sous-pull qui piquent, les knickers, la coupe universellement Mireille Mathieu, le déguisement « moumoutte » des téléphones en bakélite….
      Une petite pensée attendrie pour, en vrac : le temps de vivre, les clopes pas cher (l’essence non plus), les commerces de centre-bourg qui ne ressemblaient pas à ceux du bourg voisin, le ZX81 et le MO5, notre première télé noir et blanc, les téléphones en bakélite….

       
      • averell

        le ZX81 <3 <3 <3 <3
        en kit à fabriquer soi-même, avec ses jeux à coder soi-même !! j'ai faillis oublier !!

         
    • GV

      Je vous parle d’une enfance durant laquelle les années 80 représentaient une époque de sciennce fiction
      Enfance campagnarde de 1945 (4ans) à 1948
      Les champs, les moissons la ferme, les vaches les soirées d’été sur le pas de la porte avec les voisins (et la fille des voisins en ce qui me concerne)
      Puis (1947 à 1960) fin d ‘enfance adolescence et jeunesse au bord de la mer du Nord
      Plage de 8 H à 12h30 et de 12h45 à 20 h) , dunes, ballades en vélo, en stop, à pied , au port , en campagne…
      Pas de télé même en noir et blanc, la& radio, seul engin moderne, et mon solex vers 16 ans
      Le BONHEUR quoi!

       

laisser un avis éclairé